Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 novembre 2009

Lecture - Rencontre avec Dominique Sorrente

 

 

 

 

 

 

Les Éditions MLD

 

 

ont le plaisir de vous inviter

à une rencontre - lecture

 

 

avec Dominique SORRENTE

 

 

à l'occasion de la parution de

 

 Pays sous les continents, 

un itinéraire poétique 1978 - 2008

 

 

Samedi 5 décembre 2009

 

18 h 00

 

à la librairie LES ARCENAULX

 

salle Rimbaud
25, cours d'Estienne d'Orves
 13001 MARSEILLE
 
SIGNATURE_LECTURE_PAYS_SOUS_LES_CONTINENTS__SORRENTE.jpg
(cliquer sur l'image)

 

 

 

 

 

 

J' attends cette aube

ajoutée aux pierres,

 

étendue à tous,

 

universelle.

 

J' attends cet arbre,

jumeau du feu,

qui rêve sur l’oreiller d’emprunt

depuis le jour enfoui de ma naissance.

 

 

 

 

 

 

 

NOTE DE L’ÉDITEUR

 

 

 

Sorrente adossé à l'arbre - DIDIER LECLERC atelier N89.JPGNé à Nevers en 1953, Dominique Sorrente vit à  Marseille. À 17 ans, il y a rencontré son « frère aîné en poésie » Christian Gabriel/le Guez Ricord ; plus tard, encore étudiant, il a fondé la revue Avalanche. Dans les années 80, il a été l’un des premiers auteurs de Cheyne éditeur et a trouvé dans la revue Sud un autre lieu d’ancrage. Depuis 1999, il anime l’aventure d’un lieu-dit de poésie, le Scriptorium. Autant de signes qui attestent le goût de susciter  de « petites utopies »  avec les mots à partager.

 

Ce rôle de passeur de poésie que Dominique Sorrente s’est assigné par désir de mettre la poésie en mouvement au cœur de la cité ne doit pas pour autant occulter l’autre versant. Il s’agit du travail de création personnelle qui, à l’écart des modes, se déploie à la façon d’un journal de bord où se consignent ses humeurs insulaires.

Or si celui-ci a donné lieu à de nombreuses publications en France et à l’étranger, a fait l’objet de reconnaissances (Prix GLM, Bérimont Artaud, L.Guillaume...) et éveillé un intérêt critique, il manquait encore un lieu qui permette au lecteur de mieux saisir ce qui fait l’originalité d’une telle écriture.

 

« Pays sous les continents » comble ce manque. Car l’ouvrage ne constitue pas seulement un livre de plus dans le parcours fertile de l’auteur mais une halte signifiante  puisqu’il s’agit ici d’offrir des repères dans une traversée de trente ans d’écriture  (1978-2008).

 

Depuis Citadelles et Mers jusqu’à la Lettre du Passager, le lecteur découvrira ainsi le cheminement d’une voix d’aujourd’hui qui conjugue l’évidence et la complexité, une sobriété classique et des ruptures inventives, l’esprit troubadour et la pratique des sagesses du monde, la forme resserrée de l’instant et l’échappée du rythme. Une écriture en variations, empreinte de surprises, de sourires, de mystères et de ferveurs.

 

Comme Jean-Marie Berthier l’indique dans sa préface : « On ne sort pas intact de la lecture du Pays sous les continents mais l’on se surprend à résonner de mille échos, porteur de chants d’oiseaux perdus et retrouvés, (…) ou bien encore témoin investi du passage de la lumière, en des lieux peu souvent fréquentés par elle ».

 

La poésie ici surgit où l’on ne l’attend pas. Car elle est navigation amoureuse, poussée secrète du désir humain, « pays sous les continents ».

 

Le manuscrit de cette anthologie personnelle a reçu le prix du Conseil général des Bouches-du-Rhône.

 

 

 

© Portrait - photo Didier Leclerc, Atelier N89

________________________________________________________________________________

 

 

PAYS SOUS LES CONTINENTS

  Un itinéraire poétique 1978-2008

 

Dominique Sorrente

 

MLD Éditions 

 

Pour toute commande :

Mérédith Le Dez

16 rue Beaumarchais - 22000 Saint-Brieuc

editions-mld@orange.fr

Tel/fax : 02 96 60 81 10

 

 

 

 

 

 

 

 

24 septembre 2009

Mouvements infimes, du Tao à la poésie dansée

 
Danse-Poésie bis_oct 2009.jpg

 

LE SCRIPTORIUM 

logo Script.jpg

 

Deuxième Intervalle de la saison,

 

« Mouvements infimes »

 

 

Samedi 3 octobre 2009

 

14h30 au Brûlat du Castellet (Var) *

 

 

 

taoancien.jpg

 

 

 

Que nous l’abordions par le discours scientifique ou par une pratique méditative centrée sur la respiration, c'est à dire le souffle, nous pouvons tous prendre conscience du mouvement ondulatoire présent en nous, même « immobiles » .

Ainsi ces mouvements infimes ressentis nous mettrons au diapason avec la danse de la vie, qui est celle de l'univers tout entier dans le mouvement  de tout ce qui est, existe, se transforme, disparaît et renaît ....

Ressentir cette pulsation originelle, est la base de ce qui est appelé le WUTAO, pratique de danse reliée à la tradition Taoïste, qui ouvre au sentiment du geste juste selon une dynamique en spirale, à partir de la colonne vertébrale : celle que nous savons de toute éternité parce que biologique, organique, vitale.

 

 

Sentir l’âme d’un mouvement, trouver son rythme intérieur, danser le souffle, tels sont les ingrédients de la danse du tao, savant métissage des arts martiaux, des techniques du souffle et de la danse.

La pratique est souvent soutenue par des métaphores (autour des éléments comme eau, bois, métal, air, feu), des lectures poétiques et un univers musical très diversifié. Par ce souffle-là, l’être et sa danse se déploient dans la légèreté et la simplicité. Chacun équilibre son parcours entre intuition, sensation, émotion, structuration et création.

 

Nous pourrons poursuivre notre chemin de conscience et de connaissance en nous tournant vers  la danse contemporaine japonaise,  son évolution à travers le mouvement Butô.  L’esprit de la forme courte du poème, cette quintessence écrite de l’instant sur le modèle du haïku accompagnera tout "naturellement"  l’intervalle.  J'appelle donc à la production de textes courts, qui pourront être lus et partagés pendant l’intervalle.

 

Aphorismes et formes brèves célébrant l'éphémère (dans une forme de continuité) seront bienvenus !

 

 

 

Béatrice Machet 

(coordinatrice Intervalle) 

 

 

 

Merci de vous inscrire par mail à l'adresse ci-dessous 

avant le 30 septembre 2009 poesiescriptorium13@gmail.com 

[renseignements et infos pratiques d'accès au lieu fournis en retour]

 

  

14:09 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : danse, poésie, tao

24 août 2009

Accostages à Port - Frioul

 

 

FRIOUL2009.jpg

 

 

 

 

PORT-FRIOUL le samedi 5 septembre 2009

 

Agenda du jour

Départ 9h45, Quai du Port à Marseille - navette du Frioul.

11h : Assemblée générale de l’Association

13h : Repas tiré du sac

15h- 18h : Intervalle « Jetée, quarantaine, port d’attache »

18h (sous réserve) : visite Hôpital Caroline

19h : apéritif dînatoire

20h : « Lecture en accostages »

22h30 ou minuit : Navette vers Marseille,

en option: traversée à la nage ou nuit à la belle avec les gabians.

 

 

Inscription avant le 2 septembre 2009 è poesiescriptorium13@gmail.com

 

 

 

 

 

vers_le_Frioul.JPG

 

 

 

 

PORT-FRIOUL le samedi 5 septembre 2009

 

 

 

Jetée, Quarantaine, Port d'attache : tel sera le menu de l’Intervalle de rentrée qui nous réunira sur l’archipel du Frioul, face à Marseille.

 

Selon la tradition de nos Intervalles, ces moments de rencontre de paroles et de surgissement de signes, chaque auteur qui le désire apportera ou communiquera par internet (en cas d’absence) un texte reçu ou écrit sur ce thème à plusieurs faces, dont l’insularité sera l’épicentre.

 

Le Scriptorium embarquera pour l’aventure le samedi matin, pour la navette de 9h45, au quai du port à Marseille  [ tarif individuel : 10 euros, collectif - dix personnes -, 9 euros).

Inutile de dire que notre équipée commencera sur l’embarcadère ; elle se prolongera à bord. Toute initiative de parole ouverte sera la bienvenue.

 

En levant l’ancre, près du bar de la Marine, nous méditerons la pensée du César de Pagnol « les bateaux, oui, en mer, ils vont loin, mais ils vont aussi profond… » puis nous chausserons la lorgnette du romancier en passant au château d’If de Monte Cristo. Arrivés à Port-Frioul, a priori sains et saufs, hors les embruns, nous serons accueillis par notre amie Adrienne Mequin, qui n'ignore rien de l'histoire de l'île, y compris celle de la République libre du Frioul.


Là, de 11h à 13h se déroulera notre Assemblée générale, moment capital pour la ferveur commune et les engagements de chacun. Ne pas oublier son chéquier (30 euros) pour ceux qui auront à coeur de participer à la vie associative. L’enjeu est de taille pour cette Saison d’enfer de nos Dix ans de Scriptorium où il nous faudra du souffle…  Outre les comptes et le bilan moral, les projets seront présentés, avec répartition des rôles. Ils réclament une ardente mobilisation qu’activera, espérons-le, l’air marin du Frioul.

Le pique-nique sorti du sac pemettra de nous sustenter et de présenter de façon informelle les ouvrages et découvertes en poésie de chacun.

 

15h- 18h : Après l’indispensable temps de « vacance » (sieste, marche, observation des oiseaux, baignade, pâtés de sable…), nous lancerons l’Intervalle sur le thème du jour « JETÉE, QUARANTAINE, PORT D’ATTACHE » Dans l’esprit des ateliers précédents, une attention particulière sera portée non seulement à l’approche du thème, mais aussi à la forme choisie de l’expression verbale, visuelle, cinématique, musicale…la circulation et la prise en charge des textes. Nos intervalles sont temps d’écoute et stimulations de formes. Et cette période de rentrée doit être propice à de belles explorations imaginatives...

 

A 19h : apéritif dînatoire léger (avec les apports des scripteurs)

 

Durant le séjour, à une heure encore à préciser,  une visite à l’Hôpital Caroline sera proposée, pour ceux qui désirent découvrir le beau projet écologique et culturel qui habite ce lieu, entre développement durable, partage des cultures et approches du sacré.

 

A 20h, nous clôturerons la journée par une lecture « EN ACCOSTAGES » à plusieurs voix et en situation, dans le cadre étonnant de la chapelle ouverte, en forme de temple grec avec vue sur Marseille. Bienvenue aux visiteurs, Frioulais, Frioulaises et aventuriers du continent, qui nous honoreront de leur présence.

 

Les deux dernières navettes sont prévues à 22h30 et 00h.

 

 

Avant de nous retrouver pour cette nouvelle expédition insulaire, premier caillou d’une pérégrination qui se poursuivra ultérieurement, je vous souhaite un été joyeux, paisible, à la fraîche ou en météo torride, sans oublier de fêter l’éclipse solaire en pages d'écriture noir sur blanc..ou l'inverse !

 

À vous tous et à chacun, ma sympathie insulaire, Scripto Sensu.

 

 

Dominique Sorrente

 

 

 

 

Pour permettre l’organisation de la journée, vous voudrez bien nous confirmer votre présence par courriel à poesiescriptorium13@gmail.com en nous laissant un numéro de téléphone où vous joindre.

 

 

11:10 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)