Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 novembre 2019

VEILLÉE DU SCRIPTORIUM CHIM-CHIMNEY : PLUS D'UNE FAÇON DE DIRE LE FEU

HipstamaticPhoto-592075006.648722.jpg

"Les couleurs chavirent, les flammes affolées dansent, grandissent. Alors surgit l'oiseau, le Voleur de Feu, le faiseur de couleurs..."

Arthur Rimbaud

 

https://www.youtube.com/watch?v=RY4mksPdQyA

 

Notre rencontre au coin du feu aura lieu cette année le samedi 30 novembre à 19h30 chez Isabelle Alentour qui avec Jean-Marc nous fait l’amitié de nous accueillir autour de leur cheminée. Du côté de Plan de Cuques…

Nous nous retrouverons comme à l'accoutumée avec des poèmes à partager. Poèmes trouvés dans les livres, sur les murs, au détour d'une conversation ou poèmes écrits de votre main la plus innocente...

Le thème de l’Intervalle sera nos « FAÇONS DE DIRE LE FEU ». Faire la part du feu, jeter de l’huile sur le feu, faire long feu, jouer avec le feu etc...  Nous demanderons à la flamme pourquoi elle brûle et nous nous réchaufferons en mettant le feu des mots aux poudres.

HipstamaticPhoto-588967805.452180.jpg

Pour l’occasion, chacun apportera un plat salé ou sucré à partager avec les participants de la soirée, et il en sera... chaudement... remercié.

 

La rencontre sera précédée d’un moment avec notre ami Marc Ross à la librairie Transit (45 boulevard de la Libération 13001).

Marc sort son nouveau livre « Parmi les égarés » (éditions Prolégomènes). La dédicace aura lieu à partir de 17h. Nous y serons...

 N’hésitez pas également à vous organiser pour des co-voiturages.

 

Si vous souhaitez participer à la Veillée, merci d'adresser un mail  avant le 24 novembre 2019 à : poesiescriptorium13@gmail.com

Les membres de l'association sont prioritaires, mais il y a toujours des places pour les nouveaux venus... 

On a tous un poème sur le feu …  Alors on s'en reparle très vite !

 

"Le feu, comme le singe, est un virtuose. Il s’accroche et gesticule dans les branches. Mais le spectacle en est rapide. Et l’acteur ne survit pas longtemps à son théâtre, qui s’écroule brusquement en cendres un instant seulement avant le dernier geste, le dernier cri."

Francis Ponge

                                             

PS : Pour les retardataires, il est encore temps d’adhérer à l’association pour la saison 2019-2020 (30 euros individuel et 50 euros couple) par chèque à l’ordre du Scriptorium ou en espèces à verser à notre trésorière Sophie Leenknegt. Le Scriptorium compte sur vous !  

 

HipstamaticPhoto-590132116.597815.jpg

11 février 2019

ET LA MAGIE FUT AU SCRIPTORIUM !

"Ne m'attendez pas ce soir

car la nuit sera noire et blanche"

Gérard de Nerval

 

HipstamaticPhoto-571425856.286638.jpg

 

 

 

HipstamaticPhoto-571425856.286638.jpg

 

Petit retour sur la magie qui a opéré au Scriptorium le samedi 26 janvier dernier à l'Oratoire…Nous y étions.

 

Se taire

 

que les voix éteintes

résonnent encore

 

Schweigen

 

die ausgelöschten stimmen

nie verkligen lassen

 

Eva Maria BERG

 

En début d'intervalle, lecture fut faite par Dominique Sorrente (avec également le poème Choeur d'arbres de Nelly Sachs) du poème d'Eva Maria Berg, retenue à Fribourg, pour l'hommage à la cérémonie de libération du camp d'Auschwitz-Birkenau. Le Scriptorium s'était associé à l'événement.

Les voix des "mis au repos" pour cause de grippe furent également écoutées : Gérard Boudes et sa petite mécanique de mitraille en magie minuscule; Henri Tramoy et son Dans la gorge, l'abrasion du brasier.

 

Avec Lucas Magie.JPG

 

Après une discussion à bâtons rompus sur les prochains événements en préparation et à élaborer… Olivier Bastide, qui avait pu se déplacer pour l'occasion, nous a fait le plaisir de nous apporter les photos et textes du projet collectif  Quinze vues, quinze voix (né avec les quinze ans de notre association). Après l'expo à Oppède le vieux, cet ensemble doit être bientôt présenté dans la revue en ligne Ce qui reste. Quelques textes furent relus pour l'occasion par les auteurs présents (Leonor Gnos, Isabelle Alentour, Nicolas Rouzet, Dominique Sorrente, Thérèse Dufresne) en vis-àvis des images proposées par Olivier. Bon préambule à la magie… qui prit bientôt toute sa place.

 

                                               IMG_5995.JPG

Des textes, des tours de cartes accompagnés d'un joli conte proposé par Francesca Manson, une chorégraphie tout en nuance de sentiments du pantin SEB, l'ami d'enfance de Sophie Leenknegt, accompagné en impro par Nicolas Rouzet, pianiste du moment !

 

                                             SOPHIE et pantin seb.JPG

 

Le petit Lucas (6 ans) formant des écritures de bon coeur au centre de la pièce, tandis que Medjina ( son aînée de quelques années) jouait du timelapse, le télécran de jadis, faisant surgir des silhouettes. Des paroles en questionnements, c'est bien la magie qui était à l'honneur, dans la multiplicité de ses définitions : émerveillement, peur, anxiété, étonnement, "et si", surgissement, "il y a un truc", apparition, "c'est fou"...

 

L'intervalle fut clôturé devant le feu de cheminée par une ronde de crêpes salées, sucrées, toutes plus tentantes les unes que les autres… Et comme c'était le jour, elles se multiplièrent comme par enchantement.

 

Non loin de là, en belle compagnie, la chatte Grisette, lectrice invétérée de Chateaubriand, nous adressait ses salutations du moment en bord de Chandeleur.

                                           L'Hiver chez GRISETTE.jpg

 

                                                                Anne Lofoten

 

 

 

 

 

19 janvier 2019

INTERVALLE MAGIE D'HIVER ce samedi 26 janvier 2019

 ″Comme la magie, la poésie est noire ou blanche, selon qu’elle sert le sous-humain ou le surhumain [...] De fait, toute poésie humaine est mêlée de blanc et de noir : mais l’une tend vers le blanc, l’autre vers le noir″
René Daumal, ″Poésie noire et poésie blanche », Chaque fois que l’aube paraît, I, Gallimard

Cartes_Jeu.jpg

 

Après la veillée au coin du feu qui a fini 2018, venez démarrer l'année par un intervalle poétique qui promet d'avoir plus d'un tour dans sa besace…  Autour de quelques crêpes à multiplier à foison…

Ça se passera :

le samedi 26 janvier 2019 à 14h30 sur le thème « Magie ».

Détourner le réel dans le réel, troubler la perception de l’espace et du temps . À nous, l’expérience des anamorphoses à gogo dans un monde mutant d'illusions…

 

Venez donc avec de quoi nous étonner…et bien sûr, un texte d’auteur, un texte de vous, ou un geste artistique, et un petit quelque chose à boire ou à manger. Et si vous ne pouvez venir, envoyez nous un écrit, une trace, un lapin caché dans un foulard...

 

Nous aurons pour l’occasion quatre invité.e.s ( dont deux plasticiennes) qui participeront à nos exploits, à notre plus grande joie !

 

Merci de confirmer votre présence, avant le 23 janvier 2019, pour aider à l’organisation de la rencontre, à l'adresse ci-dessous :

poesiescriptorium13@gmail.com

 

Tarot_de_Marseille_1709_Pierre_Madenie_Le_Monde_Trump_21.jpg

 

À noter déjà sur vos tablettes :

la caravane poétique du samedi 11 mai 2019, au mur de la Peste (Vaucluse).

Une autre date de rencontre en mars ou avril vous sera communiquée lors du prochain intervalle.

 

Merci à ceux qui n'ont pas encore cotisé de le faire, en ce temps d'étrennes...c'est la dernière occasion...(40 euros, adhésion annuelle, 60 euros pour les couples). Comme d'habitude, gratuité pour la "première fois".

 

À vos tours de magie !

Anne Lofoten

 

Sur une grande route,
il n’est pas rare de voir une vague,
une vague toute seule,
une vague à part de l’océan.
Elle n’a aucune utilité, ne constitue pas un jeu.
C’est un cas de spontanéité magique.

Henri Michaux

 

« Vivre

c'est serrer

un trou

dans sa main

jusqu'à ce qu'il

sorte

de l'autre côté

de la main

et rencontre

un autre trou

qui fera

une contre-main

sur le monde. »

Serge Pey