Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 juillet 2015

REJOIGNEZ NOTRE CARAVANE POÉTIQUE à OPPEDE LE VIEUX, le DIMANCHE 9 août

 

Ce sera le dimanche 9 août à 9 Heures, à Oppède le vieux, petit joyau du Luberon, le Scriptorium vous invite à partager sa caravane de mots sur le thème

 "SOUS LES PIEDS, LE PAYSAGE"

1h30 entre pas et mots

 

Le RENDEZ-VOUS a lieu sous le micocoulier sur la place à 9 HEURES

 

 

th-1.jpg

 

 

                                                       *

Ce moment de balade-lecture a lieu dans le cadre des "Jardins rêvés", une initiative due à Jacqueline Dussol et Laurent X Cabrol lors de la première quinzaine d'août. 

 

Une caravane poétique en plein été…des mots pour étancher les soifs, des pas

à hauteur d’herbes et de cailloux. Couvre-chefs conseillés, la balade dure 1h30

et ne présente aucune difficulté, même pour les piètres marcheurs. Les mots

auront le bon goût de freiner les ardeurs des plus véloces !

 

La caravane proposera de dire et d’écouter des poèmes et autres textes (créés ou trouvés dans un tiroir de bibliothèque…) au gré des haltes et de la marche.

 

 

Le thème de cette petite itinérance est « Sous les pieds,

le paysage », chacun le traitera à sa manière, sans trop se soucier d’être bon élève ou joyeusement hors-sujet.

 

Promenade buissonnière où les conversations et les rafraîchissements tirés des besaces seront les bienvenus.

 

Pour faciliter l’organisation, il est vivement conseillé de S’INSCRIRE à l’adresse mail de l’association : poesiescriptorium@gmail.com

T (au cas où) : 0777229342

 

Participation libre.

 

Nous vous attendons en humeur de Jardins Rêvés…

 

 

th.jpg

 

 

03 juillet 2015

LES IVRES VIVANTS, promenade poétique et musicale La Ciotat ce 4 juillet 18h30

 

1 Dom et sa troupe d'Ivres vivants Lio en toréador.JPG 

                                            

 

                              COMME UN DÉBUT D’AVENTURE…

 

Au cours de ce voyage en chansons, le trio nous emmène d’une scène à l’autre. On passe ainsi d’une mini-biographie légendaire (la Chanson du Dandy) à une fable coquine qui dérive en chanson de marin (Compère le Marsouin). On évoque les petites mésaventures de la vie à trois (Fait divers en été). On entend une complainte aux allures de testament qui erre entre les tombes et le ciel (Dernier voyage d’affaires). On remonte un fleuve qui n’a rien d’impassible (Mon Amazone). Et ainsi va le récital qui s’achève par un hymne écologique insolite…à découvrir.

 

Ce répertoire à l’écart des modes, résolument « inactuel » et pourtant bien « présent », nous conduit avec ses évocations tendres et ses façons d’humour au coin des lignes et des notes. Traitant à la manière de ballades médiévales de « grands sujets » défiés avec l’agilité des mots et des accords qui ne s’attardent pas.

 

C’est une tendresse joueuse communicative, administrée par ce trio réjouissant.

 

Une cure en chansons, en quelque sorte, pour devenir, un peu plus, ce que nous sommes ensemble : des  Ivres Vivants.

 

 4 Trio mur rieurs.JPG

 

                        REPÈRES POUR UN TRIO

 

DOMINIQUE SORRENTE

 

Auteur d’une vingtaine de livres de poésie, créateur de micro-fictions, Dominique Sorrente accorde à la voix haute une place de premier choix. « À 17 ans, à côté du premier poème est née la première chanson » se souvient-il.  Parolier, compositeur autodidacte, interprète, accompagné de son inséparable guitare sèche Contreras en bois, il propose dans ses chansons un univers intime à la veine troubadour où alternent tonalités sombres et vives, gravité, sourire, plaisir narratif et ferveur mélodique.

 

LIONEL MAZARI

Il conjugue son travail d’écrivain - on lui doit notamment le Journal d’un ange - avec son métier d’acteur  portant un intérêt tout particulier à la diffusion orale de textes forts de la littérature poétique (Apollinaire, Victor Hugo, Jean-Jacques Rousseau, Aragon…) Ici, dans l’univers de la chanson à forme de ballade dont il est proche, son expressivité, portée par une deuxième guitare, fait volontiers entendre la verve, le fantasque, et même le parti-pris du ridicule avec une rare conviction…

 

 

AUDREY GAMBASSI

Audrey Gambassi, artiste multi-cartes (elle est aussi graphiste), prête sa voix mezzo en contre-chant, complétant ainsi avec bonheur le jeu des échos et des résonances.

 

 

Production : Le Scriptorium   www.scriptorium-marseille.fr             T :0610656566

 

13 juin 2015

LA CARAVANE DES HAUTEURS, un témoignage

  

                                    Monter le Ventoux

 

 Ce rêve découvert peu à peu : telle cette vue de pierres brillantes, souvent nues, encore distantes et qui s’approchent.

 

 

Le vent à flanc de montagne.jpg

 

C’est grâce au Scriptorium fondé par Dominique Sorrente voici quinze ans, que j’ai pu participer à cette fête poétique collective en ascension paisible, le 14 mai 2015. Caravane poétique conçue en duo par Dominique Sorrente et son complice, Olivier Bastide.


Je remercie le poète de m’avoir confié la mémoire des moments où la Poésie et l’Histoire se croisaient : treize poètes-ami(e)s allant de mètre en mètre gravir cette haute nature de Provence en son printemps.

 

Départ matinal et brumes soudain limpides, ces passionnés se sont retrouvés au bistrot des hauteurs, le Chalet Reynard,  en cette montée. Route surchargée d’autres passions, vélos, 6x6, allant et descendant jusqu’à ce qu’enfin le sentier s’offre à nos pas, libre. Dans l’alternance solaire et feuillue, nos voix s’accordèrent aux pierres, aux arbres, au monde, aux troupeaux, plus loin que l’espace.

 

Dès ces premiers pas, pause, où fut évoqué Jean-Henri Fabre, ce célèbre botaniste qui, au 20ème siècle publié, étudia fleurs boréales, espèces végétales, chants scandés d’oiseaux de la campagne provençale… et les abeilles qui tiennent la vie du monde entre leurs ailes !

 

Le « Rendez-vous des Chimères » accompagna nos pauses, aviva la mémoire de quinze ans du Scriptorium en réunissant les écrits de chaque poète. Ces brèves citations en éveillent les traces : « valse lente des aiguilles", "un arbre qui bat en ralingue", « là est le vif aussi», "sa quinzaine en habits de fête"...Ces "mots qui naissent" » résonnent à nos étapes.

 

Ce fut ensuite la lecture d’une partie du début de « l’Ascension du Mont Ventoux » de Pétrarque. Dès son départ de Malaucène, entreprise sur le versant Nord du Mont Ventoux, Pétrarque s’exprime avec humour : « Je voulais différer la fatigue de la montée, mais la nature ne cède pas à la volonté humaine, et il est impossible pour un corps de gagner les hauteurs en descendant… »

 

Puis la voix de Sophie Leenknegt laissa retentir celle de René Char « Le mont Ventoux, miroir des aigles était en vue ».

 

La troupe ayant franchi les 1000 mètres, Henri Tramoy et Dominique Sorrente rappelèrent la place du Ventoux durant la Résistance (1942-1943) face à l’enfer nazi, et les fusillades que, parmi tant d’autres, endura Laurent Pascal. Aujourd’hui, c’est l’espoir que cette ombre prenne distance, sans l’oubli.

 

Henri Tramoy un lecteur parmi les feuilles.jpg

 

À l’approche des 1428 mètres s’élancèrent les poèmes « A pic » et cet autre poème « Paysages croisés » d’André Ughetto où le Mont Ventoux croise la Butte Montmartre. Lectures de quelques haïkus incisifs et tendres, inventés par Benoît Magnast et d’autres textes s’envolèrent.

 

Dont la voix de René Daumal, dans les dernières paroles du poète, jamais oubliées : « Le poème qui n’est pas écouté est une semence perdue ».

Bientôt l’ombre, le repos. Tapis de feuilles rousses où les corps se roulent et s’enfoncent.

 

Benoit Magnast.jpg

 

Le texte à plusieurs voix du Scriptorium, créé à l’occasion des 15 ans du Scriptorium, avait accompagné chacune des haltes.

Entendu avant que d’être lu.

Car le poème ici au Scriptorium se veut de tous les éléments.

 

Ouvert avec cette adresse « Tout devrait tenir dans le creux d'une main ».

 

Et chacun redescendit, plus libre d’avoir vécu cette singulière caravane !

 

 

                                                Thérèse Dufresne

 

 

Fin de caravane ascension Ventoux 2015.jpg