Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 octobre 2013

au HANG'ART Dominique Sorrente chante et s'entretient.

 

 

Dominique Sorrente guitare octobre 2013.jpg

                         

                   Le lundi 4 novembre à 15 heures, au Hang'art à Marseille (106 bis boulevard François Duparc, Marseille 4°), Dominique Sorrente sera l'invité de l'Entretien 7 à vous, animé par Guy Feugier.

La rencontre sera placée sous le signe d'un entretien en écho aux six questions à l'étranger de Baudelaire ( + une sur Marseille). Chaque réponse sera prolongée par la lecture en alternance des poèmes par les "diseurs de bonheur" et le poète lui-même.

Ce sera aussi l'occasion pour Dominique Sorrente d'interpréter quelques-unes de ses récentes chansons (Mon amazone, les ivres vivants, Appelle-la Babouchka...) et de faire entendre un échantillon de textes du spectacle "Nord Sud où vont les fleuves" qu'il a créé tout récemment à Dunkerque avec la slameuse Marie Ginet.

L'entrée est libre.


 

Frioul bout d'île DS.JPG


                                                

Ici, comme au temps de la mer Egée et du séjour de Patmos, quelque chose réclame sur nous des signes d’air. Un songe de métamorphose a peut-être déjà eu lieu. Une conversion de l’esprit pour redonner à l’amour toute sa loi invisible.

 

Il y fallait la nuit.

Le passage de tous nos mondes entrevus, déposés, de toutes nos jachères, tous nos assolements. Il fallait ce déplacement imperceptible

et pourtant sans appel, sans retournement pour que cela d’innommable advienne.

Une courbure à hauteur de tige. Une croyance pure à la proue de la dernière île. Une main caressant ta peau et disant : avec toi jusqu’à la fin du monde.


                                extrait de Marie Frioul (à paraître dans la revue des Archers n°23)


 

Frioul graffiti DS.JPG


13:17 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

Baudelaire hors les murs

 

 

Digue de Break 1 DS.JPG


L'étranger

 

- Qui aimes-tu le mieux, homme enigmatique, dis? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère?
- Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.


- Tes amis?
-Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.


- Ta patrie?
- J'ignore sous quelle latitude elle est située.


- La beauté?
- Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle.


- L'or?
- Je le hais comme vous haïssez Dieu.
-

- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?


- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les

merveilleux nuages!

              Baudelaire: Petits poèmes en prose, I (1869)


Digue de break 2 DS.jpg




 

 


17 octobre 2013

De ce silence de deux ans

 

SNB14232.JPG

 

 

 

                                                                       à Patricia, disparue le 17 octobre 2011

 

 

De ce silence de deux ans

revient

la porte à peine poussée,

tout ce qui vole en éclats,

soudain le sol

à quelques mètres du ciel,

et les doigts de sorcière mouillés

qui s’agrippent au souvenir,

et le vertige de l’autre temps,

flaque inversée

qui nous sourit.

 

Désormais, puisque les branches

ont des petites ailes,

tu peux aller partout,

de siècle en siècle,

de gravier en gravier,

avec grappes d’enfants ou bien seule,

et aussi nous tenir en veille

comme nous ne le savons pas,

îles en fuite

promises à l’inventaire du vent.

 

Désormais, quand tu souris,

lestée par le secret des feuilles,

j’ai la manie

de nous croire en voyage

avec le laisser-passer de ce jour.



                       Dominique Sorrente


 

SNB14229.JPG