UA-156555446-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Scriptorium - Page 13

  • CARAVANE POÉTIQUE HORS LES MURS : LE SCRIPTORUM S'EN VA CUEILLIR HAÏKUS ET FORMES BRÈVES SUR LA COLLINE DE THOUZON

     

    J’aurais désiré que cette splendeur
    durât mille années

    Sei Shonagon

     

    4970004F-1892-456C-B86F-6B38A12BCAF3.jpeg

     

    Ce sera le 08 octobre 2022 en partenariat avec l'association Pierre Sèche en Vaucluse, généreusement animée par Danièle Larcena ; et dans le très riche et merveilleux cadre du Festival Trace de poète, dirigé par Nicole Mignucci qui se déroule du 16 septembre au 23 octobre à L’Isle sur la Sorgue ainsi qu’à Avignon, Carpentras, Coustellet, Flassan, Pernes les Fontaines, Le Thor, Venasque.

     

     

    Notre thème de cette année, autour du Japon et du dialogue Japon/Occident  :

    Haïkus et formes brèves… Tout un programme, il va sans dire !

     

    DD768A74-47C3-429D-AB20-65BCE29DB52E.jpeg

    La poésie est amante des formes brèves. Elle y trouve la fulgurance, y évite l’épandage. Le Scriptorium reconnaît la féroce domination du haïku au pays de la concision qui évoque, effet de mode, qui sait, mais entend déclamer ou chuchoter, avec vous et encore vous, la poésie par des haïkus, c'est dit, et d’autres chemins brefs…
    Olivier Bastide
     
    allons allons
    de chemins balisés en chemins détournés
    au fil de nos déclinaisons
    Emmanuelle Sarrouy

     

    ***      ***      ***

    Le Scriptorium de Marseille 
    En partenariat avec 
    Pierre Sèche en Vaucluse 

    Vous convie à sa Caravane Poétique Hors Les Murs dans le cadre du festival Trace de poète :

    le samedi 8 octobre, colline de Thouzon, 84 Le Thor

    RDV/Départ : Parking  chemin de la Tapy - 10h

    autoroute thouzon.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Carte accés thouzon.JPG

    thouzon-plan.jpg

    Thouzon-tracé 2022-PA.JPG

    Ce matin, paysages fantomatiques
    mangés par la brume.
    Une multiplicité de scénarios possibles.

    Sarah Kéryna

     

    ***      ***      ***

    Comme il est désormais traditionnel, nous suivrons un parcours concocté par Pierre sèche en Vaucluse. Outre le départ, où sera présentée la Caravane, cinq haltes nous donneront l’occasion d’écouter une évocation des richesses environnementales, par Pierre Sèche en Vaucluse, avant de partager nos lectures poétiques de textes personnels ou non.

    La partie Quelques précisions donne toutes les informations utiles. 


    Merci d’annoncer votre participation aux organisateurs 
     (*voir contacts en fin de document*) 


    Déroulement 
    Départ : présentation de la Caravane Poétique 


    - son histoire
- le Scriptorium
- Pierre Sèche en Vaucluse 
    - PSV : le trajet du jour


    - LSM : la poésie au fil des haltes 


    Halte 1 : géologie/Haïkus rocailleux


    Halte 2 : agriculture-irrigation canaux/Aphorismes aquatico-agricoles

    Halte 3 : ferme/Sonnets terre-à-terre


    Halte 4 : végétation méditerranéenne/Petits poèmes en prose de garrigue

    Halte 5 : abbaye de Thouzon/Limericks en sacrements ou blasphèmes 

    Pique-nique tiré du sac, en pousse-café « Ce qu’on n’a pas pu lire... » 

    E2433304-3FD0-4A8B-A62F-4EC8C2182895.jpeg

    E27E01B4-6834-452B-8B97-C1F43C8CC737.jpeg


    Quelques précisions... 
    À priori sont attendus des poèmes correspondant aux formes et aux thèmes de chaque halte, mais nous seront des censeurs bienveillants... 


    Le haïku : est un poème d'origine japonaise extrêmement bref, célébrant l'évanescence des choses et les sensations qu'elles suscitent. Un haïku évoque généralement une saison (le kigo) et comporte souvent une césure (le kireji). Il est composé en principe de 17 mores réparties en trois vers suivant un schéma 5/7/5.

    L’aphorisme : C'est une sentence énoncée en peu de mots — et par extension une phrase — qui résume un principe ou cherche à caractériser un mot, une situation sous un aspect singulier.

    Le sonnet : Il comporte quatorze vers composant deux quatrains et deux tercets — parfois réunis en un seul sizain final — et doit rimer. Le schéma des rimes varie suivant le type de sonnet, dont on trouvera la liste plus bas. La longueur du vers n'est pas fixe en français.

    Le petit poème en prose : Pensons à Baudelaire, et soyons libres ! 

    Le limerick : Le rythme du limerick se fonde sur les accents toniques, et est totalement indépendant du nombre de syllabes : 
    • Les deux premiers vers ont trois accents, et riment entre eux ; 
    • Les deux suivants ont deux accents, et riment entre eux (en typographie, les vers 3 et 4 sont parfois fondus en un seul, fait de deux hémistiches rimant) ; 
    • Le dernier a trois accents, et rime avec les deux premiers. 
    C'est généralement dans ce dernier vers que se trouve la « pique » irrévérencieuse ou paradoxale, à laquelle les premiers vers préparent le terrain. 

     

    * Contacts : Le Scriptorium de Marseille * :

    Olivier Bastide (0633886400/olivier- bastide@orange.fr) 

    Emmanuelle Sarrouy (0611807068/esarrouy@club.fr) 

    F83B1B1F-5B73-4D5F-A767-828727262C6A.jpeg

    Thouzon_lethor.jpg

    Le papillon, drôle d'énergumène

    proclame :

    ce coin d'herbe mérite une fête.

    Et déjà il a disparu.

    Dominique Sorrente

    ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • UNE CHALEUREUSE RENTRÉE 2022 : LE SCRIPTORIUM AUX COULEURS MIMOSA

    9FA5B762-813C-4287-BE06-A78740BBD006.jpeg

    Belles retrouvailles en ce samedi 24 septembre pour l'Assemblée Générale annuelle du Scriptorium. La couleur était donnée.

    Un entre-deux dicté par une météo quelque peu turbulente nous obligea à naviguer entre intérieur et extérieur au gré des ondées. Mais nous passâmes entre les gouttes.

    Après avoir revisité les diverses activités, intervalles, improptus et temps forts de l'année écoulée, il était temps de noter quelques dates à venir :

     

    Le samedi 08 octobre (on en reparle très vite) :

    Caravane poétique hors les murs à Thouzon, dans le cadre du festival Trace de Poète (Nicole Mignucci) et en collaboration avec Pierre Sèche en Vaucluse (Danièle Larcena) sur le thème : Haïku et Formes brèves…


    « La poésie est amante des formes brèves. Elle y trouve la fulgurance, y évite l’épandage. Le Scriptorium reconnaît la féroce domination du haïku au pays de la concision qui évoque, effet de  mode, qui sait, mais entend déclamer ou chuchoter, avec vous et encore vous, la poésie par des haïkus, c'est dit, et d’autres chemins brefs… » O.Bastide

    « allons allons 
    de chemins balisés en chemins détournés 
    au fil de nos déclinaisons. » E.Sarrouy
     

    * Le samedi 5 novembre :   Un auteur, une revue. Détails en cours…

    * À noter également, menée en parallèle par Claudine Baissière, la Nuit des Poètes et Poétesses : le jeudi 10 novembre 2022 (nous en reparlerons)

    * Le samedi 10 décembre : Veillée poétique au coin du feu…

    * Janvier 2023 : Moment soupe-poème

    * Le samedi 4 février : Atelier L'oreille ouverte (on lit/on s'écoute/on réagit) suivi par une crêpes-party

    * Le samedi 4 mars : Atelier Ad alta voce (poésie chorus, formes en mouvement)

    * Le samedi 18 mars : Printemps des Poètes/Instant Bateau Ivre Salutaire... mais ailleurs pour cause de chantier... Aux Portes de Jérusalem, et toujours en bord de mer !… Le thème de cette année : La Frontière.

    * Le samedi 6 mai : Caravane Intra muros (made in Marseille) - en descente cette fois pour changer !

    * Date à préciser ultérieurment (mais souvent entre fin mai et fin juin) : La Sieste Poétique du Scriptorium dans le cadre du Festival Oh, ma parole ! (Quartier Pastré ?)


    Il était temps aussi pour chacun.e de lancer à l'assemblée quelques envies (réalisables sans trop de contraintes) à partager au fil de l'eau  :

    Poursuivre les micro-caravanes du lundi… Vient qui peut, qui veux…

    Monter un atelier de marionettes poétiques (voir Claudine Ross)

    Poursuivre les impromptus à l'envolée… Dehors, chez Henri P.-G., ou partout ailleurs !

    Livre collectif, Lectures/Balade en bateau (à poursuivre avec l'association COBIAC / Izzoitinéraires), Lecture/Bateau Pirate à l'Estaque (GOEL'EN), Poursuivre avec l'AKDmia del Tango (voir Julie Lafaurie)… Festival Voix Vives de Sète... Poème épique au long cours… Théâtralisation poétique…

    À bon entendeur !…

    0A18F11E-120B-4993-B7A2-E8F24CD157C1.jpeg

    C580124A-FFFE-42F7-AAED-3D7C4B8C187F.jpeg

    Conseil d’administration en 2022 : Olivier Bastide, Gérard Boudes, Charlotte Hamer, Sophie Leenknegt, Nicolas Rouzet, Emmanuelle Sarrouy, Dominique Sorrente, Julie Lafaurie, Henri Perrier Gustin.
     
    Le Bureau est composé de Dominique Sorrente (Président), Sophie Leenknegt (Trésorière), Emmanuelle Sarrouy (Secrétaire).

     

    62EF1560-C82E-43CE-AEF6-EB098587B424.jpeg

    "Le Scriptorium est une expédition permanente en poésie, menée par une petite communauté de poètes, d'artistes et de passionnés des mots, désireux de mettre la poésie au coeur de la vie en société. 
    Cette aventure propose des "gestes poétiques" et des "ateliers inspirants" à ré-inventer à chaque fois comme la Poésie chorus, le Jumelage, la Veillée, la Caravane, et même... la Sieste !
    Le Scriptorium a aujourd’hui plus de 20 ans. 
    Son nom dit le désir de partager les mots ensemble, aussi bien dans le silence complice qu'à ciel ouvert.

     

    Le lieu d'ancrage est à Marseille sur la colline du Bois sacré. 
    Toute initiative est accueillie avec curiosité, pourvu que la ferveur soit au rendez-vous." 
    Dominique Sorrente

     

    Quelques invités, Thierry Offre, et Karim de Broucker de la revue Phœnix, Audrey Gambassi chanteuse hors pair du Groupe Les Ivres Vivants,  nous rejoignèrent pour un temps lecture arrosé & ponctué par l'arrivée imminente des orages.

    Un très beau moment de partage.

    À renouveler sans hésitation aucune.

    La suite en images…

    A25752B2-4EE9-4BC0-91E4-E5F1C2571D9E.jpeg

     7B56B21F-9169-49A8-83B7-B7E959D16216.jpeg  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Karim de Broucker

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Marc Ross

     

    6CF10E0F-9DEB-4583-A1F8-D6E8E3B97087.jpeg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Henri Perrier-Gustin

     

     

    A2A43D7E-E3A8-4433-9FC3-6B07F75F5B7B.jpeg

     

    AFAD2B4E-160C-4A6E-B678-DA4D5A850241.jpeg

     

     

     

     

     

     

     

     

     47695D69-466F-4DFF-9A9C-6706F1F89E02.jpegC27D126A-8929-4124-82D3-A70A9341CB07.jpeg

     

     

    Marc-Paul Poncet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Julie Lafaurie

    aka Junie Lavy

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Éric Unger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Claudine Baissière

     

     

    Wahiba Bayoudia

    B172CAC8-C33D-44F7-94B2-8289CB400904.jpeg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sabine Rimaud Lallemand

    280FC5C0-9308-4029-9A00-2202CED14BCA.jpeg

     

    ***      ***      ***

    06594A39-A960-4D2A-8A64-EF28D8642910.jpeg

  • DOMINIQUE SORRENTE, ANNE SLACIK- ICI NE TIENT JAMAIS EN PLACE- pour devancer les questions indiscrètes...

    00 Couverture ICI NE TIENT JAMAIS EN PLACE D Sorrente.JPG

     

    à l'occasion de la sortie du recueil de poésie "Ici ne tient jamais en place", édité par Voix d'encre, Dominique Sorrente évoque un aspect de la fabrique de ses poèmes accompagnés par les peintures d'Anne Slacik.

                            

                                                     *

    Ici, soyons simples, le texte est le point de départ.

    C'est cela qu'on voudrait dire, tout en sentant vite ce que cette formulation a de maladroite, de hasardeuse, de taillée à la serpe.

    Car oui, l'ordre des entrées en scène va des poèmes aux peintures. Le protocole (oh, la polysémie de ce mot...) indique que les personnages sont entrés, l'un après l'autre dans la ronde, d'abord le poète, ensuite la peintre. Comme on le fait dans une descente d'escalier qui mène à la découverte.

     

    Mais quoi ? Les poèmes forment une suite obtenue, plus qu'un énoncé au fil du temps. Souvent placés (peut-être parfois, j'ose l'espérer, gagnants...), dans le pas d'une marche précise qui eut lieu sur une flèche de sable sur le littoral vendéen. Après l'élan des premières nominations, ils ont connu l'agencement des balises, les exercices de déplacement, ajouts, défalques, petites manies à traquer des virgules, à questionner des blancs entre les strophes...en somme, l'ordinaire de la création poétique maison et ruines.

     

    Les peintures d'Anne Slacik ont à leur tour exploré des échappées, lâché des coulures, risqué des prolongements. Elles ont proposé de troublantes fluidités qui n'appartenaient à aucun plan préétabli, mais seulement résultaient d'une mise à l'écoute par les yeux et la main.

     

    Et tout cela fut en son temps posé comme un jeu de cartes de patiences, au pluriel. Un jeu où la règle avait à s'inventer pour former un livre, rythme, contre-rythme, et le glissement des pages, une à une.

     

    "La peinture est le lieu de nous où toute chose se dénoue" a écrit Aragon. Impossible de vérifier. On peut s'en émouvoir à l'infini, s'en amuser aussi. Car en fait de dénouement, on n'a pas fini de voir revenir les vagues, se changer les instants. On est bien face à un geste saisissant, merveilleux qui nous excède. Cela nous est hors de portée. Cela ne vient à travers nous que pour un moment bref, toute peintre, tout poète que nous sommes.

     

    Si "la Bohème est au bord de la mer"* comme l'a joliment écrit Ingeborg Bachmann, la flèche de sable visitée dans ce livre, localisée à la Pointe d'Arçay sur le littoral du marais poitevin, nous donne un autre enseignement: celui de deux "moitiés du monde" si l'on peut dire en apprentis géomètres, qui, inlassablement, se côtoient, se recouvrent, s'espacent...Une lisière où tout commence toujours.

     

    Exercices de rapprochement et de mise à distance. Ici ne se laisse pas tenir. Ici appelle plus qu'il n'affirme. Ici pose sa stèle mais aussitôt se défait dans la mue de ses peaux.

    On pourra s'y mettre à deux, peintre et poète, scruter à tâtons l'inconnue devant soi, elle restera la promise, la dérobée, cette variable qui surgit, joue et déjoue et nous enchante.

     

    Alors dans notre "métier d'ignorance" (Claude Royet-Journoud), nous prendrons le parti d'en sourire. Ici est porteur d'insolite. Il faudra donc avec nos outils de passage redécouvrir l'art du "hic" ...en attendant de se laisser troubler par le "nunc" de maintenant. Mais ceci est une autre histoire d'un autre livre...

     

    Oui, pour chacun, et c'est notre fortune du moment, Ici ne tient jamais en place.

     

                                                                          Dominique Sorrente

     

    00 Quatrième de couv livre  ICI DOMINIQUE SORRENTE.JPG

    quatrième de couv.

     

    Le livre Ici ne tient jamais en place de Dominique Sorrente est accompagné de 15 peintures d'Anne Slacik. Il est édité par Voix d'encre         ( 96 pages).

    Prix: 19 euros. Disponible sur le site de l'éditeur: https://www.voix-dencre.net/

     

    * cité dans Anne Slacik, La Bohème est au bord de la mer, peintures et livres peints, Manoir des livres, Lucinge, 2020

    Avec Anne SlacikJPG.JPG  

    Anne Slacik et Dominique Sorrente - Pompignan   été 2022        

    Avec Alain Blanc.JPG

    Dominique Sorrente et Alain Blanc aux éditions Voix d'encre (Espenel, été 2022)