Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 août 2011

Rire ~ Pierre-Albert Jourdan

fleur de rocher.jpg

Rire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'agitation est telle que cette boue des pensées devient nuage, que dispersion devient ce grand nuage sombre dans ton  ciel. Cela tu es à même de le constater : car la page est blanche, toujours blanche !

Peut-être as-tu senti jusqu'à l'écoeurement cette triomphale présence des choses comme l'extase d'un monde dispensé de justifications. D'un monde, non de silence mais où le silence ne fait pas tache. Et toi, tu es mélange et toutes ces griffes lancées dans le vide composent ton visage. Laisse-le donc déposer le fardeau, nettoyer cette boue. Élève-le jusqu'au rire du ciel clair.

 

 

 

Pierre-Albert Jourdan

 

(L'espace de la perte,

Éditions UNES, 1984)

 

24 août 2011

Intervalle de rentrée

 

AG_Moissons été-chant-sirènes.jpg

 

logoScript.jpg

 

 

L ’assemblée générale annuelle de l’association LE SCRIPTORIUM

se tiendra le SAMEDI 3 SEPTEMBRE à 10h00

à la Maison des Jeux des Catalans, boulevard Cieussa, 13007 Marseille.

 

Selon l’usage consacré, les libations feront suite aux échanges au cours d’un déjeuner ‘pique-nique’ tiré du sac (merci à chacun d’apporter sur la table commune un plat et une boisson de son choix).

 

L’après-midi de 14h à 17h sera consacré au partage poétique lors de l’INTERVALLE de rentrée dont le thème est : Moissons d’été et chant des  sirènes.

 

Comme à chaque fois, nous sollicitons des participants deux contributions, la première, personnelle, pouvant être poème(s), fiction brève, chanson(s) ou autres de nature poétique), la seconde, consistant en un ou plusieurs texte(s) d’auteur(s)  en rapport avec le thème, que vous souhaitez partager avec les autres scripteurs.

La gratuité est de règle pour une première participation-découverte des nouveaux venus.

 

 

Cormoran.jpg

 

 

 

depuis la mer s’amasse une confusion d’hommes

cloués aux

lois pareilles à celles du premier cri

 

mêmes gouffres de temps

sertis d’or et de mythes

 

mêmes consolations

 

les astres sans cesse

accouchent casques héroïques et bouches d’enfer 

vides

 

ensemencés

où l’on croît

d’avenir et d'ailleurs

 

 

effondrements contraints

 par la langue fragile

gravée

 

infini 

 

grands oiseaux d’équinoxe

au bec dévasté de désirs

 

 

Jos ROY 

 

 

 

22 août 2011

Un mot sur l'été ~ Georges Séféris

 

Ombres_pavés_Helder_Reis.jpg

© Photo Helder Reis

 

 

Un mot sur l’été

 

 

 

Voici l’automne revenu. L’été

Comme un cahier sur lequel nous sommes las d’écrire, demeure

Plein de ratures et de gribouillages,

De points d’interrogation dans les marges. Voici revenue

La saison des yeux qui regardent

Dans les miroirs, sous la lampe,

Lèvres serrées, hommes étrangers

Dans les chambres, dans les rues, sous les poivriers,

Tandis que les phares des autos tuent

Des milliers de masques blêmes.

Nous voici revenus. Nous partons pour chaque fois revenir

Dans la solitude, une poignée de terre dans nos mains vides.

 

 

 

 

Georges Séféris

 

Extrait de Esquisses pour un été *

 

 

_____________________________

  

in Poèmes 1933-1955 suivis de Trois poèmes secrets, nrf Poésie/Gallimard, 2009