UA-156555446-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 février 2022

RUE DES CROQUE-NOTES: UN CONCERT POÉTIQUE DE DOMINIQUE SORRENTE le 6 mars à MARSEILLE

 

AFFICHE CONCERT LECTURE DOMINIQUE SORRENTE 06 MARS 2022.jpg

Poète, Dominique Sorrente est également auteur-compositeur-interprète. C'est ainsi qu'il propose à Marseille un nouveau Concert poétique en appartement, intitulé: Rue des Croque-notes.

 

Dans ce format, il sera accompagné par la chanteuse Audrey Gambassi et....par sa guitare.

 

Le public aura ainsi plaisir à découvrir un répertoire 2022 mêlant des nouveaux titres et des chansons plus anciennes, toutes créations écrites et composées par le poète.

 

On re-découvrira ici l'univers intimiste de Dominique Sorrente qui fait la part belle à la voix chantée-parlée. En complicité avec le jeu vocal, en tessiture mezzo, d'Audrey Gambassi qui était déjà partie prenante dans l'aventure des "Ivres vivants" (en trio avec Lionel Mazari).

 

Ophelia, Chanson à l'absente, Ma vie est un flipper, Ballade chiroptère ou encore Les toits de vous sont quelques titres annoncés au programme...sans oublier le nerveux Pas de panique, auquel répond la très écologique et pacifique Bovine déférence......Une vingtaine de titres et textes, au total, pour un peu plus d'une heure de réjouissances.

 

Par les temps lourds de violences et de menaces qui sont les nôtres, nul doute que le public aimera arpenter la Rue des Croque-Notes avec ses façons d'humour, ses évocations fantasque et tendres dont la veine troubadour n'est jamais absente.   

 

CONCERT POÉTIQUE: RUE DES CROQUE-NOTES

INSCRIPTION chez Pascale ( Marseille 9°).

S'inscrire par sms au: 0769668505

Attention: Nombre de places limité.

 

                                                 *

 

À signaler dans la prochaine actualité de  Dominique Sorrente, la parution d'un livre Carnet à double vue avec le peintre Gilles Bourgeade, et la rencontre du Scriptorium Instant Bateau Ivre Salutaire, le 19 mars au monument Rimbaud, plage du Prado à Marseille. Printemps des Poètes oblige...

 

Up town noir et blanc.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:34 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

18 février 2022

ATELIER OREILLE OUVERTE…POUR SORTIR EN DOUCEUR DE L'HIVER !

"Un seul arbre

suffit parfois à réenchanter

notre déracinement.

Et la voix de l'homme, dispersée,

nous redevient amicale

même lorsqu'on n'en comprend pas un mot."

Nicolas Rouzet, Vivre dans une maison de verre

(Éditions Exopotamie, 2021)

 

Pour cette première session de l'Atelier Oreille Ouverte, s'étaient retrouvés samedi 12 février 2022 autour de la table Olivier Bastide, Nicolas Rouzet, Henri Perrier Gustin, Emmanuelle Sarrouy, Marc Ross, Coline Marescaux et Dominique Sorrente.

 

42B52250-462D-4141-95F6-BAF66890FF49.jpeg

 

Après un café en terrasse sous le mimosa en fleurs, chacun.e pris plaisir à lire un auteur.e de son choix. Tour de chauffe poétique, mise en bouche et présentations nécessaires. L'aventure Oreille Ouverte pouvait commencer.

48E4B754-2945-479F-9216-271747BCDDE0.jpeg 

624300E0-D928-4478-AD02-638C9C69614A.jpeg

2805C0C3-DCE0-4CA6-AF87-53947BBAA07A_1_201_a.jpeg

 

Chacun et chacune à tour de rôle, proposa à l'écoute des autres un texte de sa production personnelle. Textes en cours d'élaboration, en maturation, textes en quête de ressentis, de retours, pour que le ou la poète tente ensuite d'avancer dans son travail d'écriture propre. Lecture. Ressenti des auditeurs. Synthèse du ou de la poète. Richesse des échanges.

 

Voici quelques éclats, fragments de ce qui s'est dit ce jour-là… :

couleur - nature - rouge - torride - outrance - écarlate - chemin - fragments poétiques -tableaux - rivière - morceaux - se laisser guider par les sons et les couleurs - saisissement - vérité de l'origine (Construire par éclats la fin du monde, O. Bastide)

présence fantôme - musicale - la harpe et les volets - le vent - la rieuse -sensation de folie et d'effroi - absence - dimension onirique et narrative - légende - le poème avance par touches - à tâtons - inquiétude latente - comme les chats (Vivre dans une maison de verre, N. Rouzet - dessins Pauline Rouzet)

musical - et moi - dialogue du vivant - bord de mer - regard curieux - la nature et le poème - solitude - les animaux et les éléments - poésie première - chercheur - orpailleur - Qu'est-ce que s'émouvoir ? Qu'est-ce qu'observer ? Chercher la vérité du texte ? L'importance du silence. (Elle joue du piano, H. Perrier Gustin)

prise en charge du poème par la parole - oracle - conte - espaces différents - enregistrer les mots - améliorer les choses - répétitions nécessaires - comme Philip Glass - obstination - contamination de la phrase - course - question du verbe - acharnement - intensité à la Prévert - engagé - personnel - le rythme - l'anaphore - écriture à voix haute - pluriel - singulier (Depuis les larmes jusqu'aux sourires, E. Sarrouy)

monologue - Algérie - voyage - exode - tristesse dans une valise - départ - souvenir d'enfance - scène de la vie clémentine - vie - mort - le tragique me prend dans ses bras - sortir de là - ne pas se laisser prendre - élan vers la liberté - passage à l'âge adulte - il faut que l'oubli passe et s'étonne de lui-même - partir avec ses images fabriquées dans l'enfance - belles et terribles - mouvement de l'exode - mouvement du souvenir - se sauver et sauver ce que l'on peut - sauver la langue française (Monologue algérien, M. Ross)

se laisser guider par - les sonorités - les scansions - le rythme - l'énergie - j'ai tant de soleils dans la bouche - le corps - les montagnes - les failles - le vide - répétitions - corps multiple et solitaire - hanté et creux - corps fantastique - happé - appelle - musicalité - s'approprier le réel par le langage - le réel se dérobe - tremblement du "je" - chamanique - panthéiste - au long cours (Au feu ma terre, C. Marescaux)

effacement - disparition - neige - réveil je nous vous - je me vous - la page blanche - le "je" convoque le "vous" - l'autre - les astres - question - résolution - dès le début - une référence biblique… (Faire neige, D. Sorrente)

030EDE2A-76EE-4620-A8C3-6FF4740D68DF.jpeg

 

Une expérience d'une richesse infinie qui ne demande qu'à être régulièrement renouvelée. Dont acte. Sortez vos agendas !

La soirée s'est ensuite poursuivie par une généreuse crêpe partie ponctuée d'échanges poétiques informels et de quelques chansons joyeusement proposées par Dominique Sorrente. Vite. À quand la suite ?!…

Anne Lofoten

***   ***   ***

Et pour finir, et pour partir en terre poésie…

Qu'est-ce que la vérité de l'originie ?

Qu'est-ce que s'émouvoir ?

Qu'est-ce qu'observer ?

Qu'est-ce que la vérité du texte ?

Comment écrire dans le même espace/temps au pluriel et au singulier ?

Quel statut pour le "je" ?

Que peut-on mettre dans une si petite valise ?

J'ai tant de soleils dans la bouche

… merci …

1E39ED25-7A7E-4CB3-8826-C0284E14C7A9.jpeg  

FB340699-F1C0-42E0-B594-EC2D4D3F62C3.jpeg

8EA14253-1DDA-49EB-936F-24E59C04EB60_1_201_a.jpeg

***   ***   ***

"Il ne restera donc aucune trace du miroir de la mer, de la grande quiétude, de vos petits soucis, de toutes ces pages, remplies de prose, de notes et de minauderies, jusqu'à la plume tenue entre mes doigts." Marc Ross, La jungle des automates in Mazurka et autres nouvelles (Éditions Le Serpolet, 2013)

 

***   ***   ***

"C'est pour ça que dans les collines je laisse aller ma voix devant

mes jambes courent mes yeux divaguent

la vie c'est aussi ces vagues

La vie c'est aussi ce son…"

Hortense Raynal, Ruralités (Les Carnets du Dessert de Lune, 2021)

 

 

 

 

 

14 décembre 2021

UNE VEILLÉE DE DÉCEMBRE AU SCRIPTORIUM -ÉVOCATION

 

IMG_5234 Feu veillée.JPG

                                                                  à Isabelle Alentour, notre hôtesse,

                                                                                 et aux autres participants

 

Entre vin chaud et far breton, il nous arrive de devenir,

le temps d'un feu de cheminée,

comme un petit cercle collé sur les hauteurs

qui regardent Marseille de loin, ciel étoilé.

 

Nous déplions une veillée, un poème après l'autre,

le feu monte la garde des mots qui vont surgir

ou se dérober.

 

Avec le soir qui vient, il est question de semaine perpétuelle,

d'atelier du silence, de critique par ignorance,

de correspondances entre Kafka et Milena,

 

on jongle de mots au travers des lignes

avec Laura Vasquez, Pierre Bayard,

Jean d'Amérique, Guillaume Decourt, André Breton...

 

et la coïncidence, à chaque fois,

joue à ses jeux de cartes invisibles.

 

Nous nous accordons le droit de dériver

pourvu que l'aimantation

souffle durablement les braises.

 

Dans la nuit, avec lampe torche, sur le sentier du retour,

nous revendiquons les « sympathies qui méconnaissent les lois de l’espace ».

 

Et nous voulons, plus que jamais, ce soir-là, emporter avec nous

pour le temps à venir

la coïncidence, belle invisible,

comme l'art "d'advenir ensemble".

 

                            Dominique SORRENTE

IMG_5233 Le groupe.JPG

En cercle: Robert Trinh, Henri Perrier Gustin, Marc-Paul Poncet, Dominique Sorrente,

Marie-Philippe Joncheray, Wahiba Bayoudia, Emmanuelle Sarrouy, Isabelle Alentour

 

IMG_5424 Coincidence avec H Tramoy.JPG

La "coïncidence en pratique"- croisement fortuit, lors d'un jour d'après, à Sarrians en Vaucluse-

Henri Tramoy et Dominique Sorrente