Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mars 2012

Poèmes des Commencements (VIII) ~ Dominique Sorrente

 

 

Ombres d'été_Helder_Reis.jpg

© Photo Helder Reis



Les commencements sont mes meilleurs amis,

ils ont l’herbe à la bouche,

écartent volontiers les doigts de pieds

pour laisser circuler les rayons du futur.

 

Toujours prompts à prendre la relève

quand perdurent de trop

les vieilles peaux

de ce qui s’achève.

 

Ils s’ébrouent dans le vide

où le temps de la lumière ne passe pas.

 


  

poudre_d'or.jpg

 

 

 

Il y a un matin

où les grands ciels sont faits pour nous,

 

où les cailloux avancent avec nos marches,

 

où se disperse sans regret

ce qu’on ne saura jamais.

 

Rien

n’effraie plus les souffles qui respirent en passant.

 

Écoute :

les routes tremblent, même pour les chercheurs d’or,

nos défaites ont faim de nous

plus que nous le croyons,

mais sur ton cou, les colliers se changent un à un,

pour annoncer le jour qui vient, le jour qui  tourbillonne,

 

et ton rire lance sa première salve

en ouvrant grands les rideaux de survie.

 

 

Dominique Sorrente

Extrait de C’est bien ici la terre  [Éditions MLD, 2012]

 

 

04 mars 2012

Poèmes des Commencements (VII) ~ Leonor Gnos

 

 

porte_coeur_boris_pasm.jpg

 

AVEU

 

Mot de passe .... .... ....

des doigts agiles tapent le rythme des aveux

effacer l'ancien amour insérer le nouveau

en cas de doute la poésie nous maintient debout

 

Kennwort …. ..... ....

flinke Finger tippen

den Rhythmus der Geständnisse

die alte Liebe löschen die neue eingeben

im Zweifelsfall erhält uns die Poesie aufrecht

 

 

gonds_rouille_Boris.jpg

 


VERTIGE

 

Je cherche un mot deux mots des mots

pour chasser le vertige

et je vois un oiseau qui déploie ses ailes

se jette dans le vide et chante

 

Ich suche ein Wort zwei Wörter Wörter

den Schwindel zu verjagen

und sehe einen Vogel der die Flügel spannt

sich in die Leere wirft und singt

 

 

rouille_volute_Boris.jpg


 

VOEU

 

Un souhait sans nom

touche le temps

ce que nous ignorons

pourrait rayonner en nous

 

Ein namenloser Wunsch

ritzt die Zeit

was wir nicht wissen

könnte leuchten in uns



Leonor Gnos

__________________________________

© Photos Boris Pasmonkov 

03 mars 2012

Poèmes des Commencements (VI) ~ Yves Ughes

 

Desert-tree.jpg

   Source

 

 


La marche s’adapte à l’austérité incandescente du chemin

et l’effort demandé semble bien être le dû

à verser pour se faire accepter dans le martèlement temporaire du lieu

 

j’imagine Moïse suant et crachant illuminé pourtant de ce buisson           qui irradie le ventre

 

dis-moi ce qui peut aller ainsi figé dans les palpitations de la canicule

le temps n’avance plus

ondulations obligés dès lors pistil et pénis

et puis cette force des percussions sur le chemin jamais conquis

quand le sucre du vin vient agir et par sa combustion modifier le pas

il convient de lui donner cette indispensable part

de sainteté celle qui rassemble les pierres

les arbres secs ou foudroyés s’étirent dans la même fureur … 

                       


Yves Ughes

Capharnaüm, Station 6  [L'Amourier,2010]

« As-tu vu Judas se tenant debout dans ton ombre »