Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 mars 2012

Poèmes des Commencements (VI) ~ Yves Ughes

 

Desert-tree.jpg

   Source

 

 


La marche s’adapte à l’austérité incandescente du chemin

et l’effort demandé semble bien être le dû

à verser pour se faire accepter dans le martèlement temporaire du lieu

 

j’imagine Moïse suant et crachant illuminé pourtant de ce buisson           qui irradie le ventre

 

dis-moi ce qui peut aller ainsi figé dans les palpitations de la canicule

le temps n’avance plus

ondulations obligés dès lors pistil et pénis

et puis cette force des percussions sur le chemin jamais conquis

quand le sucre du vin vient agir et par sa combustion modifier le pas

il convient de lui donner cette indispensable part

de sainteté celle qui rassemble les pierres

les arbres secs ou foudroyés s’étirent dans la même fureur … 

                       


Yves Ughes

Capharnaüm, Station 6  [L'Amourier,2010]

« As-tu vu Judas se tenant debout dans ton ombre » 



Les commentaires sont fermés.