Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mars 2012

Poèmes des Commencements (VIII) ~ Dominique Sorrente

 

 

Ombres d'été_Helder_Reis.jpg

© Photo Helder Reis



Les commencements sont mes meilleurs amis,

ils ont l’herbe à la bouche,

écartent volontiers les doigts de pieds

pour laisser circuler les rayons du futur.

 

Toujours prompts à prendre la relève

quand perdurent de trop

les vieilles peaux

de ce qui s’achève.

 

Ils s’ébrouent dans le vide

où le temps de la lumière ne passe pas.

 


  

poudre_d'or.jpg

 

 

 

Il y a un matin

où les grands ciels sont faits pour nous,

 

où les cailloux avancent avec nos marches,

 

où se disperse sans regret

ce qu’on ne saura jamais.

 

Rien

n’effraie plus les souffles qui respirent en passant.

 

Écoute :

les routes tremblent, même pour les chercheurs d’or,

nos défaites ont faim de nous

plus que nous le croyons,

mais sur ton cou, les colliers se changent un à un,

pour annoncer le jour qui vient, le jour qui  tourbillonne,

 

et ton rire lance sa première salve

en ouvrant grands les rideaux de survie.

 

 

Dominique Sorrente

Extrait de C’est bien ici la terre  [Éditions MLD, 2012]

 

 

Les commentaires sont fermés.