Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 février 2019

ET LA MAGIE FUT AU SCRIPTORIUM !

"Ne m'attendez pas ce soir

car la nuit sera noire et blanche"

Gérard de Nerval

 

HipstamaticPhoto-571425856.286638.jpg

 

 

 

HipstamaticPhoto-571425856.286638.jpg

 

Petit retour sur la magie qui a opéré au Scriptorium le samedi 26 janvier dernier à l'Oratoire…Nous y étions.

 

Se taire

 

que les voix éteintes

résonnent encore

 

Schweigen

 

die ausgelöschten stimmen

nie verkligen lassen

 

Eva Maria BERG

 

En début d'intervalle, lecture fut faite par Dominique Sorrente (avec également le poème Choeur d'arbres de Nelly Sachs) du poème d'Eva Maria Berg, retenue à Fribourg, pour l'hommage à la cérémonie de libération du camp d'Auschwitz-Birkenau. Le Scriptorium s'était associé à l'événement.

Les voix des "mis au repos" pour cause de grippe furent également écoutées : Gérard Boudes et sa petite mécanique de mitraille en magie minuscule; Henri Tramoy et son Dans la gorge, l'abrasion du brasier.

 

Avec Lucas Magie.JPG

 

Après une discussion à bâtons rompus sur les prochains événements en préparation et à élaborer… Olivier Bastide, qui avait pu se déplacer pour l'occasion, nous a fait le plaisir de nous apporter les photos et textes du projet collectif  Quinze vues, quinze voix (né avec les quinze ans de notre association). Après l'expo à Oppède le vieux, cet ensemble doit être bientôt présenté dans la revue en ligne Ce qui reste. Quelques textes furent relus pour l'occasion par les auteurs présents (Leonor Gnos, Isabelle Alentour, Nicolas Rouzet, Dominique Sorrente, Thérèse Dufresne) en vis-àvis des images proposées par Olivier. Bon préambule à la magie… qui prit bientôt toute sa place.

 

                                               IMG_5995.JPG

Des textes, des tours de cartes accompagnés d'un joli conte proposé par Francesca Manson, une chorégraphie tout en nuance de sentiments du pantin SEB, l'ami d'enfance de Sophie Leenknegt, accompagné en impro par Nicolas Rouzet, pianiste du moment !

 

                                             SOPHIE et pantin seb.JPG

 

Le petit Lucas (6 ans) formant des écritures de bon coeur au centre de la pièce, tandis que Medjina ( son aînée de quelques années) jouait du timelapse, le télécran de jadis, faisant surgir des silhouettes. Des paroles en questionnements, c'est bien la magie qui était à l'honneur, dans la multiplicité de ses définitions : émerveillement, peur, anxiété, étonnement, "et si", surgissement, "il y a un truc", apparition, "c'est fou"...

 

L'intervalle fut clôturé devant le feu de cheminée par une ronde de crêpes salées, sucrées, toutes plus tentantes les unes que les autres… Et comme c'était le jour, elles se multiplièrent comme par enchantement.

 

Non loin de là, en belle compagnie, la chatte Grisette, lectrice invétérée de Chateaubriand, nous adressait ses salutations du moment en bord de Chandeleur.

                                           L'Hiver chez GRISETTE.jpg

 

                                                                Anne Lofoten

 

 

 

 

 

19 janvier 2019

INTERVALLE MAGIE D'HIVER ce samedi 26 janvier 2019

 ″Comme la magie, la poésie est noire ou blanche, selon qu’elle sert le sous-humain ou le surhumain [...] De fait, toute poésie humaine est mêlée de blanc et de noir : mais l’une tend vers le blanc, l’autre vers le noir″
René Daumal, ″Poésie noire et poésie blanche », Chaque fois que l’aube paraît, I, Gallimard

Cartes_Jeu.jpg

 

Après la veillée au coin du feu qui a fini 2018, venez démarrer l'année par un intervalle poétique qui promet d'avoir plus d'un tour dans sa besace…  Autour de quelques crêpes à multiplier à foison…

Ça se passera :

le samedi 26 janvier 2019 à 14h30 sur le thème « Magie ».

Détourner le réel dans le réel, troubler la perception de l’espace et du temps . À nous, l’expérience des anamorphoses à gogo dans un monde mutant d'illusions…

 

Venez donc avec de quoi nous étonner…et bien sûr, un texte d’auteur, un texte de vous, ou un geste artistique, et un petit quelque chose à boire ou à manger. Et si vous ne pouvez venir, envoyez nous un écrit, une trace, un lapin caché dans un foulard...

 

Nous aurons pour l’occasion quatre invité.e.s ( dont deux plasticiennes) qui participeront à nos exploits, à notre plus grande joie !

 

Merci de confirmer votre présence, avant le 23 janvier 2019, pour aider à l’organisation de la rencontre, à l'adresse ci-dessous :

poesiescriptorium13@gmail.com

 

Tarot_de_Marseille_1709_Pierre_Madenie_Le_Monde_Trump_21.jpg

 

À noter déjà sur vos tablettes :

la caravane poétique du samedi 11 mai 2019, au mur de la Peste (Vaucluse).

Une autre date de rencontre en mars ou avril vous sera communiquée lors du prochain intervalle.

 

Merci à ceux qui n'ont pas encore cotisé de le faire, en ce temps d'étrennes...c'est la dernière occasion...(40 euros, adhésion annuelle, 60 euros pour les couples). Comme d'habitude, gratuité pour la "première fois".

 

À vos tours de magie !

Anne Lofoten

 

Sur une grande route,
il n’est pas rare de voir une vague,
une vague toute seule,
une vague à part de l’océan.
Elle n’a aucune utilité, ne constitue pas un jeu.
C’est un cas de spontanéité magique.

Henri Michaux

 

« Vivre

c'est serrer

un trou

dans sa main

jusqu'à ce qu'il

sorte

de l'autre côté

de la main

et rencontre

un autre trou

qui fera

une contre-main

sur le monde. »

Serge Pey

 

19 décembre 2018

POÈMES AU COIN DU SOURIRE, et le feu du Scriptorium en décembre

 "J'eus en ma vie un si beau jour,

Qu'il éclaire encore mon âme.

Sur mes nuits il répand sa flamme ;

Il était tout brillant d'amour,

Ce jour plus beau qu'un autre jour ;

Partout, je lui donne un sourire,

Mêlé de joie et de langueur ;

C'est encor lui que je respire,

C'est l'air pur qui nourrit mon cœur."

Marceline Desbordes-Valmore, Le beau jour (extrait)

 

 

HipstamaticPhoto-566323625.146763.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, la veillée poétique des poètes et amis du Scriptorium s'est tenue ce 08 décembre 2018 au coin du feu, montée de l'Oratoire, à quelques pas d'un monde en révolte.  Des retrouvailles entre  humains qui s'avèrent tellement nécessaires quand la parole se cherche dans la confusion des tumultes. Nous étions cet îlot du moment, armé de feuilles et de livres, sourire aux lèvres et verres à portée de souvenirs et de promesses.

Ils / Elles ont échangé, au coin du feu de fin d'année, entre rires, sourires, musique et poésie… L'état d'un monde entre nos mains, tendues vers l'autre infiniment… Et ce lien, à préserver absolument.

Dominique Sorrente a ouvert la soirée avec un juste hommage aux deux poètes récemment disparus, Jacques Lovichi et Yves Broussard, dont il fut un compagnon de route au temps de la revue Sud, puis de la revue des Archers. L'occasion de revenir sur le parcours des revues et autres scènes collectives qui ont irrigué la création à Marseille et auxquelles ils ont de près ou de loin collaboré : les Cahiers du Sud, Encres vives, Action Poétique, Sud, Autre Sud, La Revue des Archers (née en 2000), Phœnix,  le Scriptorium (né en 1999)…

Ensuite, chacun / chacune a présenté et lu un texte soit issu de sa création personnelle, soit dégoté dans ses lectures actuelles ou plus lointaines…

 

 

IMG_7503.JPG      fullsizeoutput_5f12.jpeg      IMG_7504.jpg

 

Entre autres, Jacques Prévert (Le temps des noyaux, Le cancre) ; François Caradec ; Jean-Marie Le Sidaner ; François Cheng ; Ito Naga ; Roselyne Sibille ; Valérie Rouzeau; Marlène Tissot …

Voyage entre les pages réchauffées par les flammes…

 

IMG_7506.jpg    IMG_7507.jpg    IMG_7508.jpg

Un-jour-jai-pas-dormi-de-la-nuit_5139.jpg

"Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
pas évident de se faire à l’idée d’être soi
la vie, ce n’est pas que ça, il faut savoir fermer les yeux
dessiner l’aube sous nos paupières
on dirait que les nuages accélèrent
je passe en pilote automatique
faut savoir rester prudent quand on a
l’envergure d’un insecte"

(extrait)

 

La veillée s'est poursuivie autour d'un verre festif et de quelques mets délicatement préparés par les poètes.

Histoire de se raconter leurs vies et leurs envies.

 

Avant les prochaines retrouvailles en 2019, prévues le 26 janvier autour du thème de la Magie et des crêpes de saison.  Avec en point de mire les 20 ans du Scriptorium !

 

 

IMG_7509.jpg

 

Anne Lofoten

Marseille, décembre 2018

 

 

"Lorsque avec un bon sourire dans le métropolitain

poliment vous nous demandiez

deux points ouvrez les guillemets

descendez-vous à la prochaine

jeune homme

c'est de la guerre dont vous parliez

mais vous ne nous ferez plus le coup du père Français

non mon capitaine

non monsieur un tel

non papa

non maman

nous ne descendrons pas à la prochaine

ou nous vous descendrons avant

on vous foutra par la portière

c'est plus pratique que le cimetière

c'est plus gai

plus vite fait

c'est moins cher"

Jacques Prévert, Le temps des noyaux (extrait)

 

 

 

"Depuis les larmes écrire

Écrire jusqu’au sourire

Tenter d’écrire

Depuis

Les larmes

Jusque

Au sourire"

Emmanuelle Sarrouy (extrait)

 

 

Indignation

Charles CROS

Recueil : "Le collier de griffes"

 

J’aurais bien voulu vivre en doux ermite,
Vivre d’un radis et de l’eau qui court.
Mais l’art est si long et le temps si court !
Je rêve, poignards, poisons, dynamite.

 

HOMMAGE

Hommage ici à la chaussette désœuvrée,

l’unijambiste, l’orpheline.

Celle qui attend la divine rencontre de l’âme-sœur

dans le tambour du lave-linge.

 

IVRESSE

Aujourd’hui, vraie bonne humeur.

Je suis sorti sur la jetée

photographier le vent.

 

JE

À force de dire je,

tout devient nuageux.

                                         

                                                                                                               OFFRANDE

                                                                              Qui d’autre que le vin serait capable

                                                                               par pur plaisir de convoquer

                                                                                la pourriture noble  ?

 

 

                                                                                                      Dominique Sorrente

                                                                                                                    ( Abécédaire en décembre)

 

IMG_8462.JPG

IMG_7332.JPG