Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 décembre 2014

MATIN DE NOËL

Sapin guirlande - copie.jpg

 

Juste un soleil gagnant

dans l’anneau de Saturne,

à force de poser des guirlandes

sur le noir du ciel,

 

juste un matin rieur

qui passe par la brèche,

à s’offrir des instants-cadeaux

en potlatch

comme de vrais bonjours réciproques,

chapeau bas.

 

Juste un matin,

comme on n’en fait plus,

un matin

comme on en réclame encore.

 

Et nous, jouant à nouveau

à déverrouiller

le trou défendu,

à descendre, lampe frontale, dans la pénombre,

à fouiller l’espérance

au fond de la boîte de Pandore,

nous, jouant à nouveau

  

à coller au mur les têtes blafardes des sérieux,

à placer les bougies de feu dans les betteraves,

à sucer des crottes d’ours à la réglisse,

à nous redresser de toute notre petite taille,

à couvrir de notre manteau

la croix de neige qui a froid,

à ramasser le paquet délaissé dans le fossé,

à fixer la pleine lune,

les yeux écarquillés,

nous, jouant à nouveau,

 

passants de toujours,

le nez retroussé vers le firmament,

 

nous, sans table à calcul, comptant    

les pas des jours qui s’allongent, avec 

le droit de réapprendre

d’un mot à l’autre

à prononcer l’alphabet du poème,

 

nous, jouant dès l’aube

dans l’ailleurs ici

à chercher une histoire

pour ceux qui ne voudraient pas nous croire.

 

Juste un matin,

comme on n’en fait plus,

un matin

comme on en réclame encore.

 

                                                            Dominique Sorrente

 

Delatour Charpentier.jpg

 

 

 

 

  

Les commentaires sont fermés.