Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 octobre 2014

Passage à l’heure d’hiver

 

Heure d'hiver.jpg

 

Ce matin, à huit heures, il était sept heures.

Mon réveil a fait comme si de rien n’était.

Le soleil voilé semblait freiner la sortie des draps du dormeur.

 

Au café, j’ai salué la nouvelle

de l’heure qui fait du sur-place

en arrêtant de respirer.

 

On dit que c’est une mesure pour économiser l’électricité

depuis la crise du pétrole dont personne ne se souvient plus.

On dit beaucoup de choses, mais la crise s’est tellement allongée,

les mesures se sont tellement multipliées

qu’on n’écoute plus rien,

seulement le bruit et le vide étrange de l’instant

quand il est sept heures à huit heures,

comme parfois midi à quatorze heures.

Et on appelle ça remettre les pendules à l’heure.

 

Il y aurait un suspens de souffle,

comme l’enseigne le maître secret.

 

Chacun des habitants en profiterait

pour s’exercer

au rétropédalage du temps.

 

Mon carnet sur oreiller.jpg

                                                Dominique Sorrente

 

 

photos D.S.


Commentaires

Bonjour Dominique, j'espère que vous allez bien.

Le cours de rhétorique suivi à vos côtés en 2004 semble bien loin... et pourtant demeure le souvenir ineffable de cette rencontre du troisième type. De retour en Provence, j'aurais plaisir à vous revoir pour bavarder un moment, si vous le souhaitez, à la croisée des chemins.

Bien à vous.

Aalin

Écrit par : TARDIEU | 19 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.