Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 mai 2014

A DAY RETIRED FROM THE REST with EMILY DICKINSON AND THE WIND

 

           Un jour à part avec Emily Dickinson et le vent

 

Phare E Dickinson.jpg

 

1152-

 

The Wind took up the Northern Things

And piled them in the South –

Then gave the East unto the West

And opening his mouth

The Four Divisions of the Earth

Did make as to devour

While everything to corner slunk

Behind the awful power –

 

The Wind unto his Chamber went

And nature ventured out –

Her subjects scattered into place

Her systems ranged about

 

Again the smoke from Dwelling rose

The Day abroad was heard

How initiate a Tempest past

The Transport of the Bird –

  

 

 

P8180006.JPG

 

 

Le Vent a emporté les Choses du Nord

Et les a empilées au Sud –

Puis il a donné l’Est à l’Ouest

En ouvrant la bouche

Fait comme s’il allait dévorer

Les Quatre Points Cardinaux

Tandis que tout se faufilait dans les coins

Derrière cette puissance terrible –

 

Le Vent est retourné dans ses Appartements

Et la nature s’est risquée à sortir –

Ses sujets se sont éparpillés pour retrouver leur place

Ses créatures ont parcouru le pays

 

À nouveau la fumée s’est élevée des Habitations

On a entendu du Monde dehors

Comme il est intime, une fois la Tempête passée

Le Délire de joie de l’Oiseau –

 

 

 

                               Emily Dickinson –

                 Poésies complètes 1866

       traduction par Françoise Delphy

                            ( Flammarion)

 

 

 

Emilyecriture.jpg

 

 Pour prolonger la (re)découverte, voir la note sur la lecture donnée par Joëlle Vinciarelli et Alain Freixe, « Emilie Dickinson, une âme en incandescence (1830-1886) » donné au Non-Lieu à Marseille, le 28 mai à 20h30.

Les commentaires sont fermés.