Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mai 2013

Formes brèves extraites du "Mandala des jours" ~ Dominique Sorrente

 

Chaque couleur nous aurait échangé

sa grammaire

contre un obscur à découvrir.

 

 

V.G. Chaque couleur.jpg

 

 

 

Il se fait geste du blé que l’aube touche à peine.

 

V.G. Il se fait geste du blé.jpg

 

 

 Le monde est un reflet à deviner.

 

V.G. Le monde est un reflet.jpg

 

On dit que le destin est un repas

qui s’installe au bord du soleil.

 

V.G. on dit que ledestin.jpg

 

 

On voudrait dire n’importe quoi juste pour en sentir l’effet

dans l’univers infime.

N’importe quoi pourtant se refuse.

Il ne sort pas vivant de l’intervalle de brûlure que nous faisons.

 

V.G. On voudrait dire n'importe quoi.jpg

 

 

Tu es cette fenêtre qui se défend à peine.

 

V.G. Tu es cette fenetre.jpg

 

 

Un epsilon ouvert dans le bleu-nuit d’étoiles.

 

V.G. Un epsilon ouvert.jpg

 

Les commentaires sont fermés.