Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mai 2013

Formes brèves extraites du "Mandala des jours" ~ Dominique Sorrente

 

Chaque couleur nous aurait échangé

sa grammaire

contre un obscur à découvrir.

 

 

V.G. Chaque couleur.jpg

 

 

 

Il se fait geste du blé que l’aube touche à peine.

 

V.G. Il se fait geste du blé.jpg

 

 

 Le monde est un reflet à deviner.

 

V.G. Le monde est un reflet.jpg

 

On dit que le destin est un repas

qui s’installe au bord du soleil.

 

V.G. on dit que ledestin.jpg

 

 

On voudrait dire n’importe quoi juste pour en sentir l’effet

dans l’univers infime.

N’importe quoi pourtant se refuse.

Il ne sort pas vivant de l’intervalle de brûlure que nous faisons.

 

V.G. On voudrait dire n'importe quoi.jpg

 

 

Tu es cette fenêtre qui se défend à peine.

 

V.G. Tu es cette fenetre.jpg

 

 

Un epsilon ouvert dans le bleu-nuit d’étoiles.

 

V.G. Un epsilon ouvert.jpg

 

Un an de plus ~ Lysey

dessin pour atelier Formes brèves.jpg

 Comme on gravit une marche d’escalier,

en pensant qu’un pas de plus vient se poser 

 

 

Comme on regarde un peu plus loin dans le ciel

la trace d’un oiseau qui a longtemps voyagé 

 

 

Comme on se glisse sur le rebord de la fenêtre

pour croiser le regard des gens qui ont vieilli 

 

 

Comme on porte en soi le précieux souvenir

d’une caresse des yeux, d’un doux élan du cœur

 

 

Comme on subit parfois la force du destin

qui dévore les rêves et démantèle le quotidien

 

 

Comme on peut croire un instant que tout s’effiloche

que le ruban lâche dans la chevelure éteinte

 

 

Comme on  peut aller jusqu’au bout du gouffre

pour trouver dans le fond le seul rai de lumière

 

 

Comme on subit l’injustice de l’amour

que le souffle fatigué ne sait plus faire respirer

 

 

Comme on découvre un jour la vraie joie

que seul un poème peut faire exister...

 

 

15 mai 2013

Atelier d'écriture créative "Vos divines comédies"

 

 

  Écrire à partir de…

 

     "Vos divines comédies"


 

 

                                  ATELIER D’ÉCRITURES - RÉSONANCES

 

 

par Dominique Sorrente (poète) et Lysey (improvisations graphiques)

 

 

                                  Médiathèque de Cabrières d’Avignon

 

 

 

Le samedi 1 juin

 

10h à 13h

 

 

 

 Prix : 20 euros

Nombre de participants maximum : 12

 

 

 

2013-05-15 18.21.29.jpg

 

 

 

L’écriture, c’est bien connu, est une démarche de relation entre trois interlocuteurs, l’auteur, le lecteur et le langage. Le parti-pris de cet atelier est de proposer de façon explicite une initiation à la  mise en écho pour stimuler l’écriture et l’établir en lien avec d’autres gestes créateurs qui la suscitent ou la prolongent. 

 

 

 

Le thème de ce travail prendra pour appui les termes de la trilogie de la Divine Comédie de Dante, (Enfer, Purgatoire, Paradis) re-parcourue par chacun selon ses humeurs et ses chemins actuels.

 

 

 

Porté par cette thématique, chaque participant est invité à trouver un lieu d’écriture à partir de ressources provenant d’un autre champ créatif. Puis d’associer ces deux formes pour réaliser un geste poétique personnel. Une image visuelle fait pencher du côté d’une légende. Un poème conduit à un dessin. Une musique ouvre la voix parlée. Cartes postales ou photos se mettent à vous faire écrire…À chaque fois, il s’agit d’écrire « à partir de… », et de voir où cela nous mène.

 

 

 

D’esprit ludique et tourné vers l’étonnement, cet atelier s’adresse à toute personne qui aime l’écriture créative et a le désir d’expérimenter le champ des correspondances à deux ou plusieurs voix. Et déjà une préparation au Printemps des poètes 2014 sur le thème de « la poésie au cœurs des arts ».

 

 

 

L’atelier sera prolongé pour ceux qui le désirent par la Marche poétique du Scriptorium qui aura lieu le samedi à Cabrières d’Avignon, où chacun pourra faire entendre ses textes.

 

 

 

 

 

 

 

 

    DOMINIQUE SORRENTE est l’auteur d’une vingtaine de livres publiés notamment chez Cheyne et MLD. Il revendique une humeur polygraphe qui, tour à tour, le fait devenir parolier, auteur de micro-fictions, chroniqueur mais, avant tout, poète. Ancré à Marseille, il y tient son journal de bord, à travers les années, qui fait la part belle à une parole de vivant, tour à tour fantasque et sensible, joueuse et lyrique. Son anthologie personnelle Pays sous les continents, un itinéraire poétique 1978-2008 paru chez MLD a reçu le Prix Georges Perros.  En 1999, il fonde le Scriptorium (www.scriptorium-marseille.fr) qui propose des formes originales de poésie partagée (caravane, transcontinentale, jumelages, poésie chorus, ateliers résonances).

 

 

 

 

    LYSEY anime des ateliers d'écriture (titulaire du D.U.) mais avant tout, elle dessine. L'esprit vide de toute intention, elle tente, par ses formes graphiques d'approcher au plus près l'essence même de la musique et de la poésie.  Cette aventure a commencé en 2007 par des interprétations graphiques improvisées d'œuvres musicales en direct (E. Grieg, J. Cage, O. Messiaen) et s’est poursuivie par des créations graphiques à partir de poésies. Depuis 2011, Lysey a donc choisi d'élargir son champ de recherche à la musique des mots. Dessiner à la lecture de textes dit par son auteur ou mis en voix par un comédien, c'est encore saisir l'instant où la perception des mots prend tout son sens. (Lysey explore cette année le monde poétique de D. Sorrente et envisage des recherches graphiques autour de l’univers de R. Char et de Dante). Enfin, depuis peu, elle dessine sur ses propres textes, renforçant son dessin par des touches de couleurs qui traduisent ses émotions de l’instant. 

 

 

 

INSCRIPTIONS ET RENSEIGNEMENTS :

                       

Élisabeth Hemour : 06 61 40 46 38

elisabeth.hemour@orange.fr

 

 

 

Vibration graphique atelier.JPG