Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 novembre 2008

En malle de Légende I

médaillon intervalle.jpg

 

 

 

 

La nuit sous une autre parole : courir,

l'âme recrue d'anciennes légendes

et de fruits secs,

courir encore dans la bruyère à perdre haleine.

Si nul n'écrit ces mots essoufflés, rien ne paraîtra.

D. Sorrente (Une route au milieu de la nuit, Froissart, 1985)

 

 

 

 

 

Souvent je rêve

d'un impossible retour

dans un lieu

qui n'existe pas

sur les cartes

ou qui y figura,

peut-être...  

 

      pedralum.jpg

 

 

  

Le lierre et la ruine

s'y enlacent.

On y croise peu de monde

dans les corridors

sauf des êtres incomplets

hantés par leurs manques….

 

 

 

 

Ainsi cet homme

qui a oublié son nom,

il tourne en rond

sur des soieries d'Ispahan,

les chaussures pleines de merde.

 

 

Ainsi cette femme

à la nudité presque parfaite

dont la beauté intègre

aurait besoin d'être rectifiée :

elle porte sa tête en pendentif.

 

 

Tous ces êtres m'ignorent

et semblent même ignorer

leur sentiment d'exister :

 

suis-je moi même l'un des leurs ?

 

 

 

 

                   Nicolas ROUZET

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.