Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 septembre 2009

Les jeunes visages - Michèle Dujardin

 

Hon-banc.jpg

 

Les jeune visages

 

 

 

 

Les jeunes visages,

posés sur la banquette de ciment,

saluent la vie

de leur silence clair

simplement immobile,

nu et plein comme l’eau

et sans mélange,

régnant seul sur les deltas d’une aube

qui ne doit merci

ni à l’hiver,

ni à la nuit,

et là,

d’une coulée de sable sur l’épaule,

au bord mat et fuyant des glissières hâtives,

là,

sur les accotements

de retaille,

de mâchure,

un songe les adoube,

réfractaire en sa foudre

aux écailles et au plomb,

à la solde et ses marches forcées,

un songe beau et seul

dans son cône dansant de poussière blonde,

et libres, les jeunes visages

fuient par delà

le navire

 

 

 

                                                      Michèle Dujardin

 

 

Extrait de « Personnage au bord, avec nuit » (inédit)

 

 

  

 

  _____________________________________________

 

Commentaires

TO BE WILD

Tant qu'il y a des visages
Se dit la pluie en souriant
Du tréfonds de son nuage d'argent
Au chrome étincelant
De fraîcheur sans arôme
Tant qu'il a des visages
Il est aussi des rivages
Etranges espars
Flèches de cathédrales
A la proue vigoureuse
Qui rend songeur
L'inespoir en goguette

Écrit par : gmc | 03 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.