Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mai 2013

Jean-François Picq

P1150438.JPG

 

 

Je t'aime pour ce corps vivant à la naissance des baisers
pour ton odeur de grand large aux premières fleurs du matin

Je t'aime parce que je suis fou et que je n'ai pas encore appris à casser mes rêves
et conduire l'effondrement de mes certitudes blanches

Je t'aime parce que je vis dans la cathédrale inversée de ton ombre
assis sur les berges qui descendent le fleuve à petits pas
jouant avec la lumière entrelacée de tes arcs-boutants

Je t'aime pour ne pas mourir
du poids des ans aux entrailles de la tête
de la découverte chaque jour renouvelée de nouveaux fronts de bataille sur ma peau

Je t'aime pour le quadrille des routes
à parcourir encore ensemble sur la veine inflexible du temps

Je t'aime parce que ne plus dire « je t'aime »
serait prendre racine dans l'arbre de la mer .

 

 

P1150680.JPG

 

Les commentaires sont fermés.