Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 juin 2019

SIESTE DU SCRIPTORIUM MODE D'EMPLOI: AU DÉFI DE LA CANICULE

                                                         

Affiche Scriptorium web.jpg

                                affiche réalisée par Colette Papilleau            

 

                         On est dans le thème

 

 

Parfois les mains se laissent aller

à ne plus applaudir.

 

Les chenilles processionnaires

retournent se cacher

dans la tignasse du pin parasol.

 

Quelques corps s’affalent

sur un tapis

qui n’a pas encore appris à voler.

 

C’est fin juin, passé midi le juste.

Ça canicule sévère, on est dehors pourtant.

Il y a du courage dans l’air,

mais ça ne se voit pas.

 

Les guimauves remuent dans le sac,

à l’affût, pour récompenser

les parleurs extravagants

qui ouvriront la bouche aux poèmes

sans gober les insectes.

 

Parfois on flotte

en pensée, en action, par souplesse

et par déraison.

 

On flotte encore,

et on apprend la dérive de dire

comme celle de se taire.

 

À d’autres,

le travail forcené

d’un orchestre

qui éclabousse en sepia à l’autre bout du jardin.

 

Parfois on vit

assis ou allongés, droits ou tordus.

On tient en équilibre,

jouant au mistigri des phrases

ou lançant des mots acrobates.

 

Pas gigotage, pas ronflerie,

pas mêle-de-tout,

on est là en suspens. À quelques pas

des agrès des enfants.

 

Quand plus rien ne nous empêche

de laisser l’arbre grandir en nous,

on appelle cela

la sieste poétique.

 

Et personne,

vraiment personne

n’est obligé de nous croire.

 

                                 Dominique Sorrente

 

                                Jardin de la Colline Puget,

                                                  MARSEILLE

                                                     29 juin 2019

 

SIESTE PUGET TRACE.JPG

                                Les Scripteurs du jour, revenus de sieste

                                (Marie Ginet, Emmanuelle Sarrouy, Nicolas Rouzet,

                               Dominique Sorrente, Franck Merger, Delphine Segond, Myriam Eck )

                             - photo Medjina au retour du tourniquet

                               

Commentaires

Une belle manière, Dominique, de faire vivre ce moment...

Écrit par : Olivier Bastide | 30 juin 2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.