Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mars 2015

Les doigts désormais invisibles de la pianiste


podcast

14ème valse en mi mineur de Chopin

janvier 2005

 

IMG_1554 - copie.JPG 

Pianiste discrète, inconnue du public, elle avait fait de sa pratique musicale une ascèse quotidienne, un plaisir gagné.

Dans son jeune âge, on avait remarqué qu'elle confondait le jour et la nuit. En compagnie de son piano, il en était de même. À Paris comme en Vendée, elle jouait le plus souvent pour un auditoire invisible dans le seul miroir de la musique. Avec cette exigence obstinée qui réclame que la technique pianistique soit toujours au service de l'émotion la plus juste.  

 Monique Le Roux nous a quittés le 29 mars 2015. Elle allait avoir 89 ans.

 À ses élèves, d'une génération à l'autre, qui venaient prendre des cours chez elle, pour un jour ou pour plusieurs années, elle disait:

"Ne vous demandez pas si vous aimez la musique mais si la musique vous aime".

 

 

Notes de piano.jpg

 

Les commentaires sont fermés.