Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 août 2011

Pour ouvrir la nouvelle saison du Scriptorium

 

cahier_stylo.jpg

 

 

 

LA RENTRÉE, MAIS OÙ ?

 

Dans le monde des saisons qui tournent et reviennent, cela s’appelle une rentrée. Il y a quelque chose d’infiniment rassurant à énoncer cette évidence-là, justement parce que cette évidence est devenue précaire. Parler de « rentrée », c’est penser que le retour vient en son temps, avec son cortège de nouveautés, certes, mais dans un espace-temps où les repères sentent bon la saison que l’on connaît déjà.

Oui, nous allons tous faire notre rentrée, et le Scriptorium n’échappera pas à ce rituel, teinté de la touche plus ou moins prononcée d’inconnu(e) à venir saluer, comme il se doit, sous le préau.

Pour ce moment de retrouvailles et de nouvel élan, nous avons choisi pour thème depuis quelque temps déjà « Moissons d’été et chant des sirènes ». L’actualité féroce de ces dernières semaines donnera sans doute une couleur particulière à notre première rencontre de la nouvelle saison. Nul doute que l’esprit d’invention, les lectures volées sur un banc public ou au dos d’une vague, les croisements de gestes, de regards, et les pages d’écriture sauvées de l’emprise du farniente auront également activé les humeurs littéraires des scripteurs. 

 N’hésitez pas à nous adresser vos contributions (adresse courriel ci-contre, colonne de droite), ainsi que des textes d’auteurs,  sur le thème choisi. La table commune saura partager à volonté  toutes ces gourmandises.

Et déjà, après cette journée espérée fertile, nous naviguerons vers un nouvel instant à créer ensemble le 17 septembre : le Comptoir des poètes. Nous parlerons de ce nouveau rendez-vous dans une prochaine note.

En guise de rentrée en poésie, je vous laisse écouter la voix d’Antoine Wauters dans Debout la langue (bookleg 46, Maelström, 2008) :

« Tout part d’un battement sourd, régulier comme un souffle de nuit, primitif comme la terre. D’un chant précédent le langage et sur lequel pose, repose tout l’éboulis : nos langues cent fois moulues ».

 

 Il se pourrait bien que les sirènes aient leur mot à dire à ce sujet.

 À tout bientôt, septembre* en bord de mer.

 

Dominique Sorrente

 

 

_____________________________________  

 * L' assemblée générale et l'intervalle de rentrée auront lieu le samedi 3 septembre 2011 à partir de 10h00 à la Maison des Jeux des Catalans, Boulevard Cieussa, 13007 MARSEILLE (note à suivre).


 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.