Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 septembre 2008

« L'aventure a déjà commencé »

 

PAROLE PREMIERE

 

 Notre époque, tout occupée à son miroir se regarde faire ; on dirait même qu'elle se regarde se regarder. Il y a un curieux vide dans son propos, une inconsistance au creux de ses gesticulations et de ses bruitages. Pourtant certains réclament une ferveur retrouvée par-delà les masques, un mot de passe à partager en amis, une parole en juste longueur d'onde.

 Alors ils choisissent de faire halte. Ni meilleurs, ni prires que d'autres, sans doute, mais fervents d'une étoile qui ne leur appartient pas vraiment. C'est dans ce lieu à ciel ouvert, nourris et traversés, qu'ils se nomment poètes, chose rare en ce temps. Ils disent la poésie bien vivante, émue par le chant de sa nécessité, promise de toutes les promesses à l'accomplissement.

Ils se sont mis à la table commune du Scriptorium. Là, chacun grandit à sa propre parole en éprouvant le langage de l'autre. Les mots sont jetés sur la table, à la façon des cartes qu'on redistribue, chaque fois. Le temps donné d'un intervalle est le rythme retrouvé du sémaphore qui disparaît, revient, disparaît, revient...

Ici et là en même temps, ils apprennent l'art de recevoir les jours à inventer. Dans le travail de l'aube, il y a du bonheur. Quand la donne du jeu et la quête du sens se croisent puis se fécondent, l'aventure peut commencer.

L'aventure a déjà commencé. Demain, sur les routes du vaste monde, ils partent à la rencontre, le coeur devenu différent, l'esprit relié. Cette voix de la poésie que bâillonnait l'empêchement de l'ordinaire du jour se fait entendre à nouveau. Hasard incandescent.

Et chacun à son pas rejoint les parvis.

Le rire aux lèvres, nous sommes avec vous de ces quelques-uns qui oeuvrent pour qu'habiter la terre signifie.

sillages.jpg

 

 

Nuit du 31 décembre 1999

au 1er janvier 2000

 

Dominique Sorrente